Nos Eglises, cibles de l’islam conquérant

Monsieur Boubakeur a dévoilé ses convictions profondes : s’emparer de nos églises… En effet, sur une radio commerciale le 15 juin,  Dalil Boubakeur, le président du Conseil français du culte musulman, a exprimé la possibilité de « récupérer les églises vides pour le culte musulman », car selon lui « c’est le même Dieu, ce sont des rites qui sont voisins, fraternels ».

Qu’ai-je à répondre à cette demande du représentant des musulmans de France, tout en restant dans le cadre dans la foi chrétienne ?

D’abord ne pas juger Monsieur Boubakeur,  mais plutôt commenter et analyser ses propos dans le but d’édifier la communauté des croyants que sont les chrétiens et les musulmans.

Bien sûr des commentateurs ont affirmé que si nos églises étaient pleines, les musulmans ne pourraient pas clamer qu’elles sont vides. Notons sur ce point que la tendance est en train de s’inverser tout au moins en ville. Aussi, je serais curieux de connaître un peu mieux les églises dont monsieur Boubakeur veut s’emparer: sont-elles vraiment vides ? Il aurait pu être plus précis.Ceci peut laisser penser que son intention est surtout de récupérer des églises, vides ou pleines d’ailleurs, se justifiant aussitôt en enchaînant sur « les rites qui sont voisins et fraternels ».

Sur d’autres sites de ré-information, cette manipulation affirmant que nous avons même Dieu et rites voisins a été dénoncée, s’agissant d’une technique utilisée depuis longtemps par les musulmans pour endormir notre conscience. La Vierge Marie et le monothéisme rapprocheraient en ce sens chrétiens et musulmans…, sauf à dire que ces derniers rejettent la Très Sainte Trinité, que pour eux Jésus n’est pas le Fils de Dieu et qu’il  n’est pas non plus mort sur la croix. Ce qui montre clairement que nous n’avons pas du tout  le même Dieu et encore moins les mêmes rites, surtout pour les catholiques et les orthodoxes où le Très Saint Sacrement est vénéré avec une place essentielle réservée au fond du Chœur.

Et je passe  sur le fait que, selon les hadiths,  le fondateur de l’Islam, Mahomet, a fait couper 600 à 900 têtes de chefs de tribu des Banu Nadir à Médine et réduit en esclavage leur famille, sans oublier le sort réservé aux plus belles femmes, ceci plus de cinq cents ans après Jésus-Christ .

A ce propos, la sourate 4 verset 24  sur les femmes que l’on ne peut plus marier,précise : « et parmi les femmes, les dames (qui ont un mari), sauf si elles sont vos esclaves en toute propriété. Prescription d’Allah sur vous! » ; Un ex-professeur à l’université Al-Hazar ajoute dans son livre « Jésus et Mahomet », éditions Ourania: «En plus de ses épouses, Mahomet avait d’autres femmes  à sa disposition. Il s’agissait d’esclaves qu’il avait achetées ou acquises comme prisonnières de guerre ». Ce  comportement du prophéte Mahomet décrit dans les écrits d’origine musulmane est bien entendu incompatible avec l’enseignement de Jésus-Christ, contrairement à ce que dit Monsieur Boubakeur.C’est pourtant bien ce genre d’enseignement  qu’intègrent les imans lors de leur formation au sein de la plus prestigieuse université islamique du monde: « Al-Azhar » au Caire.

Deux versets de Saint Jean nous éclairent davantage encore (1 Jn: 2,22 ): «  Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus soit le Christ ? Le voilà l’AntiChrist ! Il nie le Père et le Fils»(1 Jn:2,22). De la même façon, 2 Jn verset 7 nous dit également: « C’est que beaucoup de séducteurs se sont répandus dans le monde, qui ne confessent pas Jésus Christ venu dans la chair. Voilà bien le Séducteur, l’AntiChrist ».

Ainsi en s’appuyant sur  Saint Jean, on peut affirmer que l’Islam,  le  Coran, les hadiths  et leur  1500 ans d’histoire parsemée de massacres et de mise en dhimmitude, ne peuvent être d’inspiration divine mais plutôt l’oeuvre de l’AntiChrist.

Il serait temps de parler vrai, la pratique d’une certaine langue de bois n’est pas de nature à faire avancer nos frères musulmans en leur cachant la Vérité. Notre mission est de proclamer le salut de tous les hommes par notre Seigneur Jésus-Christ « crucifié pour nous sous Ponce Pilate » (Credo). La doctrine Chrétienne et ses rites dans la grande Tradition Catholique et Orthodoxe se distinguent ouvertement de l’Islam, contrairement aux affirmations de Monsieur Boubakeur .

Les églises ne sont pas non plus adaptées au culte musulman, sauf à les détruire, et Monsieur Boubakeur se sert simplement du prétexte d’églises pas assez remplies pour conquérir et faire disparaitre notre espace, un espace où  ces Eglises sont le symbole et l’incarnation de notre foi, de notre être profond et de nos racines.

L’architecture des églises ne reflète pas non plus la pensée de l’Islam. Les Eglises ont une architecture tournée vers la Croix et le Chœur, Cœur de Dieu incarné dans le Saint Sacrement, une incarnation de Dieu que les musulmans refusent.

Les Eglises sont tournées vers le ciel, leurs vitraux en hauteur visent l’élévation de l’âme vers Dieu.La forme de beaucoup d’églises rappelle la Croix, Croix dénoncée dans l’islam qui n’accepte pas qu’un homme de Dieu puisse mourir en croix.

La mosquée, ne parle pas non plus de Dieu lui-même ou de sa nature, le trouvant trop éloigné des hommes, à l’instar du déisme voltairien d’ailleurs. Dans l’islam, il n’est pas possible de se rapprocher de Dieu ou d’en parler. Les musulmans préféreront discourir de la volonté de Dieu sur l’homme.

Les mosquées sont un lieu de prosternation de l’homme face à  la loi de Dieu.Le dôme de la mosquée vise principalement la soumission à la loi de Dieu.

Le minaret est aussi particulier à l’Islam.Tout en hauteur, le muezzin se place au sommet, prenant en quelque sorte la place de Dieu, afin de lancer la prière conquérante à travers toute la ville. D’ailleurs pourquoi construit-on des minarets en France, si ce n’est dans l’objectif de les utiliser ? De même qu’adviendrait-il des vitraux qui n’ont strictement rien à voir avec le Coran et la vie de Mahomet ?Sachant notamment que toute représentation humaine ou même animale est interdite par l’Islam.

S’approprier d’églises bâties du courage, de la sueur de nos ancêtres, ne disposant alors que de moyens rudimentaires, vise en fait l’appropriation de notre civilisation, comme cela c’est déjà pratiqué dans le passé au sein des terres chrétiennes conquises par l’Islam.

Par voie de conséquence également, le musulman priant dans une église ressentirait une impression  de conquête et de supériorité, notamment s’il se trouve en terre catholique et à fortiori s’il s’agit de la fille ainée de l’église.

En conclusion, les propos de Monsieur Boubakeur tendent à montrer qu’il souhaite conquérir les églises, et par là, conquérir aussi la France et l’Europe. En effet, une mosquée et ses environs deviennent terre d’Islam : là figure l’unique et réel enjeu!…

Bien sûr, il est revenu sur ses propos et a pratiqué à nouveau la « taqïya » (mensonge ou double langage autorisé par l’Islam quand le musulman n’est pas en position de supériorité pour dire le fond de sa pensée), cependant Monsieur Boubakeur a clairement dévoilé sa véritable pensée.

« Face à l’Islam, il n’y a que la chrétienté qui peut nous sauver », c’est ce que disait Charles de Foucault, c’est également le propos de Saint Vincent de Paul (selon une citation du père Argouarch .

Si nous n’avons plus les moyens d’entretenir certaines églises en raison de leur désaffection, et si les sacrements n’y sont plus pratiqués, confions les avec Espérance et foi à notre Dieu. En effet,  une église n’a de sens que si elle est vivante au moyen de quelques messes et célébrations au cours de l’année.

En ce qui concerne nos Eglises en ville ou en agglomération urbanisée c’est-à-dire celles dont parle Monsieur Boubakeur  et qu’il veut s’approprier, défendons-les, levons-nous, ce sera l’occasion d’approfondir et de raviver notre foi.  La chapelle Saint-Joseph de Clermont Ferrand a été désacralisée pour être confiée au culte musulman, disons le clairement c’est une apostasie ! Seigneur, nous te demandons pardon pour cette désertion.

Pour nous chrétiens catholiques, si quelques églises sont données aux musulmans pour des raisons politiques et électorales,  nous pouvons toutefois continuer à espérer dans la foi et dans la prière.Que Dieu convertisse ces musulmans au Vrai Dieu Trinité Amour, et ce, au moyen de ces Eglises construites par nos ancêtres dans le  labeur et l’ Amour de Dieu. Là se situe  notre Foi.

Nous croyons en la Puissance de l’Amour, ainsi qu’ en la Justice de Dieu. C’est pourquoi, si des églises passent aux mains de musulmans, nous devons garder notre confiance en Dieu et ne pas cacher pas qu’il s’agit d’une véritable apostasie livrant nos églises au diable.

S’il manque de prêtres, organisons des adorations du Saint Sacrement, récitons le rosaire pour répondre à la demande de la Très Sainte Vierge Marie dans ses nombreuses apparitions comme à Lourdes, exerçons le véritable culte à notre Dieu Trinité Amour. Là est notre Foi, notre Liberté et la Vérité.

Notre devoir est aussi de prier pour la conversion des musulmans, ce que nous ne faisons pas assez dans nos églises. Par cette très belle prière du je vous salue Marie, nous pouvons aussi demander l’intercession de la Vierge Marie vénérée par les musulmans.

Pour terminer sur la foi et l’espérance, je vous conseille vivement de regarder cette vidéo « La chrétienté, mythe ou espérance ? » avec comme invité le père Argouarch, prêtre du village de Riaumont qui s’occupe d’enfants en très grande difficulté :
https://www.youtube.com/watch?v=X3qhhS3Hkb4
http://riaumont.net/

Cuisinier Luc