58 Par ici, on ne passe pas

Message de la Sainte Vierge à Don Gobbi, Arcade, 16 Septembre 1974

« Je veux t’amener au détachement de tous et au plus total abandon. »
Ces paroles, Je te les répète aujourd’hui, afin que tu ne te décourages pas dans ces difficultés présentes (…)
Si nombreux sont les procédés, unique est la voie pour mes fils de prédilection : celle de mon Cœur Immaculé et Douloureux.Dans mon Cœur, Je les veux tous petits enfants : c’est pourquoi ils doivent apprendre à se taire, à ne pas s’agiter, à ne pas s’organiser, à ne pas « faire ». De petits enfants qui prient et qui aiment, de petits enfants qui souffrent avec Moi, pour Moi et en Moi pour le Salut de tous mes enfants.
Oh ! Pour mon Église, voici l’heure des plus grandes confusions. Le Pape parle et indique la foi avec assurance, et presque tout le monde le laisse seul et ne l’écoute pas.
Aujourd’hui parlent aussi les faux prophètes qui annoncent l’Évangile en le trahissant, et ceux-là, on les écoute et on les suit ! Ils apportent le trouble et la confusion parmi les fidèles des enfants de mon Église.
Prêtres qui m’êtes consacrés, constituez de nouveau une forte ligne de défense avec le Pape : ne le laissez pas seul ; avec lui, formez la dernière ligne, l’ultime tranchée pour la défense de mon Fils et de mon Église.
Moi, Je suis avec vous. Ici, on ne passe pas ! Ici J’engage mon combat pour le plus grand triomphe !