L’Europe a-t-elle vocation à déplacer des populations ?

Voici un  reportage montrant l’organisation de déplacements de populations à travers les Balkans : tout y est organisé des trains en passant par les centres de transit. Le Haut Commissariat pour les réfugiés des Nations Unis organise ces déplacements en s’appuyant sur d’autres ONGs comme la Croix Rouge et l’UNICEF :

Il est à rappeler que le patronat allemand encourage cette politique afin d’obtenir une main d’œuvre bon marché dans leurs usines. L’Allemagne, après de nombreuses politiques antinatalistes, ne renouvelle plus naturellement sa population comme maintenant tous les pays européens.  Face à ce constat,  le remède trouvé par la super classe mondiale est de déplacer des populations à majorité musulmane sous prétexte de conflits ou de mal-être dans leur pays, ce qui à terme déportera aussi ces problèmes comme on en a vu les prémisses à Cologne et dans les différents attentats. Il est aussi à rappeler que l’UNICEF soutient des programmes pro-avortement.

Selon l’ONU plus de 72 % des réfugiés sont des hommes seuls et non des familles ni des enfants. Seulement 51 % viennent de Syrie. Les femmes ne représentent que 13 % et les enfants 15 % (source http://www.europe-israel.org). Les immigrés sont principalement des jeunes hommes comme les photos d’immigrés clandestins le montrent ou comme on peut le voir derrière certains gros plans de reportages manipulateurs qui veulent nous faire croire que les immigrés sont surtout des femmes et des enfants. Si ce n’était que des femmes et des enfants, ces déplacements de population ne poseraient aucun problème et seraient joyeusement accueillis car ils repartiraient chez eux une fois le conflit maîtrisé. Mais ces conflits ne pourront pas être résolus car ces hommes ne combattent pas l’islamisme. Au contraire ils fuient l’islamisme, ce qui montre que leur volonté n’est pas de combattre l’islamisme mais de l’étendre de par leur passivité qui vaut consentement.

Les vrais demandeurs d’asile comme les chrétiens persécutés par l’islam conquérant ne font pas partie de la majorité de ces immigrés. Les vrais demandeurs d’asile n’ont pas les moyens de payer les passeurs vu qu’ils sont persécutés. Par exemple Joseph Fadelle, un musulman irakien converti au christianisme et condamné à mort pour apostasie suite à une fatwa, est passé par la voie légale c’est-à-dire par l’ambassade de France via un réseau de religieux et non par les passeurs (Joseph Fadelle « Le prix à payer », éditions de La Loupe).

Ces déplacements de population décidés par la super classe mondiale avec un passage en force contre l’avis des peuples européens montrent que ces dirigeants, pour la plupart non élus, se prennent pour Dieu et ont une volonté de toute puissance. Ces dirigeants veulent imposer au monde leurs organisations économiques et politiques basées sur le capitalisme planétaire où l’homme est réduit à être un objet consommateur nomade.

En conséquence, ce sera à nous et à nos descendants de combattre cette super classe mondiale ainsi que l’islam conquérant qu’elle a importé dans  notre territoire de France. Actuellement, la priorité est de faire confiance à la Très Sainte Vierge Marie, Notre Mère, d’implorer son intercession auprès de Dieu, de prier le Vrai Dieu Trinité avec le cœur pour qu’Il nous guide et que le combat se fasse dans l’Amour sincère de l’ennemi tout en bannissant toute haine de notre cœur à l’image de Sainte Jeanne d’Arc.

Actuellement, il n’y a plus d’issue à vue humaine car nous vivons dans un pays contrôlé par cette super classe mondiale qui exclue Dieu. Jésus, par la tradition Catholique, nous invite à proclamer la Bonne Nouvelle aux musulmans, ce qui est déjà très beau et beaucoup. Les musulmans n’ont pas à envahir l’Europe, de même que nous n’avons pas à coloniser leurs pays. Notre vocation est de susciter des missionnaires célibataires pour annoncer la Bonne Nouvelle à travers le monde sans imposer notre manière de vivre ou nos organisations politiques tout en laissant libre les peuples de choisir leur propre destinée car nous ne sommes pas Dieu.

Jésus leur dit ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, et leur apprenant à observer  tout ce que je vous ai prescrit. Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin de l’âge. » (Mt 28,18-20)

Quelques photos liées aux déplacements de population.

2048x1536-fit_manifestants-a-calais-a-loccasion-de-la-journee-mondiale-des-refugies-le-20-juin-afp-photo-philippe

Migrants walk on a highway near Edirne, Turkey, September 19, 2015. Reuters/Osman Orsal
Migrants walk on a highway near Edirne, Turkey, September 19, 2015. Reuters/Osman Orsal

article-refugies

Sortir de la confusion

Ce message de la Très Sainte Vierge Marie donné à Don Gobbi le 25 Septembre 1976 complète le précédent message« Vous devez être petits ». Ce message s’adresse au cœur de notre être emprisonné dans la tourmente et dans la confusion pour nous ouvrir au Père et à la sainteté.

C’est pourquoi Je vous parle

Si vous êtes petits, vous écouterez toujours ma voix. Mes fils de prédilection, ne vous laissez pas séduire par tant de voix  que l’on entend aujourd’hui. Mon Adversaire vous trompe par les idées et jette en vous la confusion par les mots. Vous êtes comme submergés par un océan de paroles qui s’accroît de plus en plus et recouvre tout. C’est l’épisode de la tour de Babel, décrit dans la Bible, qui se répète. Aujourd’hui, vous revivez le drame de la confusion des langues. Vos propres paroles provoquent en vous la confusion. Vos propres voix vous empêchent de vous comprendre. Aujourd’hui, plus que jamais, il est nécessaire d’écouter ma voix. C’est pourquoi Je vous parle. Je vous parle pour vous aider à sortir de la confusion créée aujourd’hui par vos propres paroles. Et ainsi en Maman, Je vous amène doucement à écouter l’unique Parole du Père. Cette Parole s’est faite chair et vie en mon sein très pur. Mon Cœur s’est ouvert pour l’accueillir et l’a gardée comme un précieux trésor. Je vous parle parce qu’aujourd’hui, il est nécessaire d’écouter Sa Parole. Il est nécessaire de l’accueillir et de la garder jalousement. C’est uniquement la Parole de mon Fils que Je veux vous faire entendre. Aujourd’hui sa voix elle-même est comme obscurcie : c’est le Verbe du Père, c’est mon Fils Jésus qui n’est plus écouté. Sa Parole, si clairement exprimée dans l’Évangile, est comme submergée par beaucoup d’autres voix humaines. Vous avez composé un évangile, le vôtre, avec vos mots. Vous, mes fils de prédilection, vous devez écouter et annoncer la seule Parole de mon Fils, telle qu’elle est énoncée dans son Évangile. L’Église Vous parle. Mais sur tout ce qu’elle vous dit, chacun veut dire son mot et c’est ainsi que se propagent l’incertitude et la confusion. Plus que jamais, l’Église est déchirée par cette véritable confusion des langues. Je vous parle pour vous dire quelle est la parole que vous devez écouter dans l’Église aujourd’hui : celle du Pape, celle des Évêques unis à lui. La ténèbre descend de plus en plus et Je vous parle pour être votre Lumière. L’erreur se répand et Je vous parle, mes fils de prédilection parce que vous êtes appelés à rester dans la Vérité. Vous, ministres de la Parole, vous, messagers de la Vérité. L’avenir se présente angoissant et Je vous parle pour vous inviter à la confiance, au complet abandon en mon Cœur de Maman. Un vacarme assourdissant de voix sème de plus en plus la confusion en tout et Je vous parle pour vous demander le silence, la souffrance, la prière. Je vous parle pour vous demander aujourd’hui ce qui, pour Moi, est le plus précieux : chaque jour, Je recueille votre prière et votre souffrance et Je les dépose Moi-même dans le Calice de mon Cœur Immaculé et Je les offre à la Justice de Dieu qui demande d’être apaisée. Ainsi, aujourd’hui, tout peut encore être sauvé : c’est pourquoi Je vous parle ! Mes fils de prédilection, ne fermez pas votre cœur à mes paroles. Le dessein du Père a lié beaucoup de ce qui vous attend à votre attitude d’accueil ou de refus de ma parole. La purification peut encore être éloignée et abrégée. Beaucoup de douleur peut encore vous être épargnée. Mes enfants, écoutez-Moi avec simplicité ! Si vous êtes petits, alors vous m’entendrez et vous m’écouterez. Les petits enfants comprennent si bien la voix de leur Maman. Bienheureux ceux qui m’écoutent encore. Ils recevront aujourd’hui la lumière de la Vérité et ils obtiendront du Seigneur le don du Salut.

Être petit à l’image de Marie

En ces temps de grande incertitude et de trouble, voici ce message d’une très grande pureté reçu par Don Gobbi, le 8 Septembre 1976, Nativité de la bienheureuse Vierge Marie.

Vous devez être petits

Mes enfants, contemplez votre Mère petite Enfant. Parce que J’étais petite, J’ai plu au Très Haut.
L’exemption de toute tache de péché dont, par privilège, J’ai bénéficié dès le premier instant de ma conception, m’a donné la véritable mesure de ma petitesse.
Petite, parce que créature de Dieu et choisie pour être la Mère du Verbe.
Petite, parce que J’ai tout reçu de Dieu.
Petite, parce que l’ombre de la puissance divine m’a recouverte de sa grandeur.
Ma richesse est donc uniquement celle des petits, des pauvres : l’humilité, la confiance, l’abandon, l’espérance.
Aujourd’hui, l’Église vous invite à contempler votre Mère du Ciel au moment de sa naissance.
Mes fils de prédilection, contemplez votre Maman petite Enfant et vous apprendrez à être petits.

Vous devez être petits parce que vous êtes mes enfants et c’est pourquoi, vous devez vivre ma propre vie.

Vous devez être petits pour devenir de dociles instruments en vue de mon dessein et pour attirer sur vous la complaisance de mon Fils Jésus.
Comme Jésus vous aime, mes fils de prédilection ! Il vous aime justement parce que vous voulez être petits, pauvres, simples, humbles.
Vous devez êtres petits pour faire front à Satan qui réussit à séduire par l’orgueil et la superbe.
Ne comprenez-vous pas qu’il n’arrivera jamais à vous séduire ni à vous tromper si vous restez humbles ?
Vous devez être de plus en plus petits parce que votre Maman vous veut tout entiers pour Elle : Elle veut vous nourrir, Elle veut vous vêtir, Elle veut vous porter dans ses bras.
Vous devez être petits, car ainsi vous direz toujours oui au vouloir du Père.
Dites avec Moi votre « Oui » ; c’est ainsi qu’en vous se répètera toujours le «Oui» de ma parfaite docilité au vouloir de Dieu.
Vous devez enfin être petits pour former l’humble talon que Satan essaiera de mordre mais avec lequel Je lui écraserai la tête.
Vous devez donc être toujours plus petits si vous voulez préparer le plus grand triomphe de mon Cœur Immaculé.

Ce message est certainement un des plus difficiles à accepter et mettre en pratique, aussi demandons la Grâce de Dieu pour nous y aider.

Avoir les pieds sur terre et le Cœur au Paradis

En ce temps de grande confusion, de mensonges et de manipulations, voici un message pragmatique, d’Espérance et d’une très grande profondeur théologique de la Très sainte Vierge Marie donné à Don Gobbi le 15 Août 1976, Fête de l’Assomption. A lire et à relire …

Vivez en Paradis avec Moi

Mes fils de prédilection, vivez là où Je suis : en Paradis, où J’ai été emportée avec mon corps et mon âme, pour partager pleinement la gloire de mon Fils Jésus.
Après lui avoir toujours été associée sur la terre, par mon rôle de Mère, maintenant, en Paradis, Je suis associée au Fils dans la gloire, car Il veut sa Mère auprès de lui après lui avoir donné un corps glorieux semblable au sien.
Voici le motif de ce privilège extraordinaire.
De même que, par mon « Oui », J’ai donné au Verbe de Dieu la possibilité d’assumer la nature humaine en mon sein virginal, de même que par mon « Oui », Je me suis confiée à l’action de mon Fils Jésus, qui a élevé votre Maman, en corps et en âme, à la gloire du Ciel.
C’est un corps transfiguré et glorieux, mais c’est un corps véritable, fils de prédilection. Mère et Fils sont ensemble désormais, et pour toujours, en Paradis.
Mais Je suis aussi véritablement votre Mère ; c’est ainsi que Je puis vous aimer, non seulement avec mon âme, mais encore avec mon corps glorieux.
Je vous aime avec mon Cœur de Maman. Ce Cœur n’a jamais cessé de battre d’Amour pour vous.
Fils de prédilection, vivez vous aussi, là où Je suis : vivez en Paradis avec Moi.
C’est vrai, vous êtes encore sur cette terre de douleur et, souvent, vous en ressentez tout le poids et la souffrance.
Mais, tout en vivant sur cette terre d’exil, pourquoi ne vivez vous pas, vous aussi, là où désormais se trouve votre Mère ? Vivez en Paradis avec Moi et ne vous laissez pas attirer par le monde, ne vous laissez pas emprisonner par cette terre.
Aujourd’hui, on a cette tendance, si fausse et dangereuse de ne considérer que cette terre ; on redoute presque, en regardant le Paradis, de se soustraire aux obligations de la vie quotidienne. Vivez en Paradis avec Moi et alors, vous vivrez bien, même sur cette terre.
Réalisez ici-bas le dessein du Père céleste et vous construirez autour de vous le vrai bonheur.
Plus vous contemplerez le Père et vivrez avec Moi, plus vous agirez sur terre, pour votre bien et pour le bien de tous.
Le Paradis, le vrai, ne pourra jamais se trouver sur terre.
Comme il vous trompe et vous séduit, mon Adversaire, qui se déchaîne tant afin de vous empêcher de nous rejoindre au Ciel, mon Fils et Moi !
Le Paradis est uniquement dans la Lumière de la Très Sainte Trinité, avec mon Fils Jésus et avec Moi.
C’est de cette Lumière que sont éclairés les Anges et les Saints, c’est de cette Lumière qu’ils se réjouissent. C’est de cette lumière que resplendit tout le Paradis.
Alors, vivez en recherchant, en aimant, en regardant le Paradis qui vous attend, mes fils de prédilection.
Et, ici bas, vivez dans le Paradis de mon Cœur Immaculé. Alors, vous serez sereins et intimement heureux.
Vous serez de plus en plus petits et abandonnés, de plus en plus pauvres et purs.
Et plus vous vous ferez petits, pauvres et purs, plus vous pourrez pénétrer dans le Paradis de mon Cœur Immaculé, où le temps est désormais marqué par le battement d’un Cœur qui ne connaît jamais de repos.

Madame Le Pen, chaque avortement est un crime contre notre patrie.

Le 03 décembre 2015 sur Europe1 à 8H43, Marine Le Pen dans « face aux auditeurs » donne sa position face à la contraception et à l’ivg :

« Je suis pour la contraception libre et l’IVG libre. Vous voyez, ça pour le coup, c’est très simple. » A la question de l’animateur : « Aucune restriction sur le planning familial ? Comme vous disiez à Elkabbash, la position de Marion Maréchal Le Pen ne vous engage pas vous et n’engage pas le front national ? » Elle répond « voilà j’ai répondu ».
(https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=2eoBRjsS1Uo#t=497).

Chaque avortement est une personne qui ne sera pas éduquée par nos valeurs, notre culture, notre foi, notre patrie.  Chaque avortement est un crime contre l’humanité. Chaque avortement est le développement de la haine en lieu et place de l’amour du prochain, prochain qui est particulièrement proche dans ce cas. Chaque avortement est un développement de la culture de haine de soi et des autres, chaque avortement est donc un frein à l’amour de soi, des autres et de sa patrie et un facteur de violence. Chaque avortement est une négation de l’Amour du Christ qui se donne à chacun d’entre nous pour faire grandir Son Amour dans nos cœurs tout au long de notre vie. « Le Seigneur m’adressa la parole et me dit:  « Avant même de te former dans le sein de ta mère, je te connaissais; avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré; je fais de toi un prophète pour les peuples ». » Jérémie 1,4-5. Ainsi, la politique a pour vocation de défendre tous les citoyens dès la conception et même avant.

La politique doit aider les mères en détresse à surmonter leurs épreuves. La politique doit aider les mamans à développer l’amour de leur embryon même quand celui-ci est conçu dans un acte non lié à l’amour, en effet l’amour surpasse la haine.

A d’autres occasions, Madame Le Pen, vous dites qu’on ne peut pas revenir aux avortements clandestins car ils sont horribles pour la mère : mais qui vous parle d’avortements clandestins ? La vraie politique est l’accueil et l’éducation de chaque enfant. Dans un pays civilisé, l’avortement est un délit qui devrait être puni par la loi.
Vous dites aussi qu’on ne pourra jamais empêcher les avortements clandestins et vous en tirez la conclusion qu’il faut les légaliser afin de les faire dans de bonnes conditions hygiéniques. Mais est-ce une raison pour légaliser l’avortement ? On ne peut pas empêcher chaque crime, pour autant on n’autorise pas le crime ! Selon votre raisonnement, il faudrait alors organiser les meurtres pour que le crime se fasse dans de bonnes conditions ! Il faut raisonner à l’endroit et non à l’envers. Evitons le retour à la barbarie et avançons vers la civilisation de l’amour.

Madame Le Pen, vous n’êtes pas encore au pouvoir et vous faites déjà la politique de la franc-maçonnerie. En espérant gagner en notoriété auprès des nouveaux prêtres que sont les médias officiels, vous vous inscrivez directement dans la lignée de l’UMPS que vous dénoncez. Vous trahissez ainsi votre patrie comme la majorité des dirigeants politiques dans la république.

Marion Maréchal Le Pen essaie de ne pas entrer dans ce jeu de compromissions, combien de temps supportera-t-elle la charge ?

Les avortements, plus de 220 000 par an en France,  sont le terreau à l’invasion migratoire car la nature a horreur du vide. Si les générations ne se renouvellent pas, d’autres peuples s’en chargent de gré ou de force avec des valeurs qui ne sont pas en majorité les nôtres. Madame Le Pen, cette politique invasive que vous encouragez malgré vous par la promotion de l’avortement n’est pas une richesse comme on nous le surine tous les jours avec le fameux slogan « vivre ensemble », mais un suicide collectif. Nous pouvons certes accueillir l’étranger mais certainement pas une invasion.

La lutte contre l’avortement  n’est pas une question prioritairement d’ordre économique mais d’amour de soi, de sa famille, de ses proches, de sa patrie et de la liberté : bref tout ce que combattent nos adversaires athées ou déistes qui préfèrent le chaos et l’ignorance pour dominer l’humanité.

La patrie permet de développer ses racines, son identité et son âme, elle permet d’être un exemple ou un contre-exemple dans le concert des nations, la patrie est la condition de notre liberté d’être.

Consacrez-vous à mon Cœur Immaculé.

Aujourd’hui, mes fils de prédilection, vous rappelez ma venue ici-bas sur la terre, dans la pauvre Cova da Iria à Fatima. Je suis venue du Ciel pour vous demander la consécration à mon Cœur Immaculé.
C’est grâce à vous, Prêtres de mon Mouvement, que ce que J’ai demandé alors se réalise maintenant. Vous vous consacrez à mon Cœur Immaculé, et vous amenez les âmes qui vous sont confiées à cette consécration que J’ai Moi-même voulue.
Depuis ce jour là, bien du temps s’est écoulé : cela fait désormais cinquante neuf ans.
Il y a eu aussi la seconde guerre mondiale que Je vous avais prédite comme le châtiment permis par Dieu pour une humanité qui, hélas, ne s’est pas convertie.
Maintenant, vous vivez les moments où le Dragon rouge, c’est-à-dire l’athéisme marxiste, s’est répandu dans le monde entier et fait de plus en plus de ravages parmi les âmes.
Il réussit vraiment à séduire et à faire tomber du Ciel un tiers des étoiles.
Ces étoiles, au firmament de l’Église, ce sont les Pasteurs : c’est vous, mes pauvres fils Prêtres.
Le Vicaire de mon Fils ne vous a-t-il pas confirmé lui aussi, qu’aujourd’hui ce sont les amis les plus chers, les frères qui partagent la même table, les Prêtres et les religieux, qui trahissent l’Église et se dressent contre elle ?
C’est donc l’heure de recourir au grand remède que le Père vous offre pour résister aux séductions du Malin et pour vous opposer à la véritable apostasie qui se répand de plus en plus parmi mes pauvres enfants.

Consacrez vous à mon Cœur Immaculé.

A ceux qui se consacrent à mon Cœur Immaculé, Je promets de nouveau le Salut. Le Salut en ce monde, face à l’erreur, et le Salut éternel.
Vous l’obtiendrez grâce à ma spéciale intervention de Maman. Ainsi Je vous empêcherai de tomber dans les séductions de Satan. Je vous protégerai et vous défendrai, Je vous consolerai et vous fortifierai.
Voici l’heure où mon appel doit être reçu de tout Prêtre qui veut se garder fidèle.
Que chacun se consacre à mon Cœur Immaculé : c’est grâce à vous. Prêtres, et par votre intermédiaire, que beaucoup de mes enfants feront cette consécration.
C’est le vaccin qu’en Maman pleine de bonté, Je vous donne pour vous préserver de l’épidémie de l’athéisme qui contamine tant de mes enfants et les conduit à la mort de l’esprit.
Ce sont les temps que Je vous ai prédits : c’est l’heure de la purification.

Message de la Sainte Vierge Marie donné à Don Gobbi le 13 mai 1976. Anniversaire de la première apparition à Fatima.

Acte de consécration des Jeunes à la Très Sainte Vierge Marie

(Dans l’esprit du Mouvement Marial)

Vierge de Fatima, ma Mère si aimée, j’adhère au Mouvement Marial et je me consacre aujourd’hui d’une manière toute spéciale à ton Cœur Immaculé.

Par cet acte solennel, je t’offre toute ma vie, mon cœur, mon âme, mon corps, spécialement cette période que je vis, de ma jeunesse, GUIDE-MOI sur le chemin que Jésus m’a tracé : celui de l’amour, de la bonté, de la sainteté.

AIDE-MOI à fuir le péché, le mal, l’égoïsme et à repousser les tentations de la violence, de l’impureté et de la drogue.

JE TE PROMETS de me confesser souvent et de recevoir Jésus dans mon cœur comme nourriture spirituelle de vie, d’observer les commandements de Dieu, de marcher sur le chemin de l’amour et de la pureté, de réciter chaque jour le Chapelet.

Je veux être témoin d’unité par un grand amour envers le Pape, l’Évêque et envers mes prêtres.

Je t’aime, ma Mère très douce, et je t’offre ma jeunesse pour le triomphe de ton Cœur Immaculé dans le monde.

Acte de consécration au Cœur Immaculé de Marie

( Mouvement Sacerdotal Marial Pour les religieux et laïcs)

Vierge de Fatima Mère de miséricorde, Reine du ciel et de la Terre, Refuge des pécheurs, nous qui adhérons au Mouvement Marial, nous nous consacrons de manière très spéciale à ton Cœur Immaculé.

Par cet acte de consécration, nous entendons vivre, avec toi et grâce à toi, tous les enga­gements que nous avons assumés par notre consécration baptismale ; nous nous engageons aussi à opérer en nous cette conversion intérieure si demandée par l’Évangile, qui nous li­bère de tout attachement à nous-mêmes et aux faciles compromis avec le monde, afin d’être, comme toi, unique­ment disponibles pour faire toujours la volonté du Père.

Et alors que nous entendons te confier notre existence et notre vocation chrétiennes, à toi Mère très douce et miséricordieuse, pour que tu en disposes en faveur de tes desseins de salut, en cette heure décisive qui pèse sur le monde, nous nous engageons à les vivre selon tes désirs ; en particulier, pour tout ce qui concerne le renouvellement de l’esprit de prière et de pénitence, la participation fervente à la célébration de la sainte Eucharistie et à l’apostolat, la récitation quotidienne du chapelet et un mode de vie austère, conforme à l’Évangile, qui soit un bon exemple pour tout le monde par l’observance de la loi de Dieu, par l’exercice des vertus chrétiennes, spécialement de la pureté.

Nous te promettons aussi d’être unis au Saint-Père, à la Hiérarchie et à nos prêtres, de manière à opposer une barrière au processus de contestation dirigé contre le Magistère qui menace les fondements mêmes de l’Église.

Bien plus, sous ta maternelle protection, nous voulons être les apôtres de l’unité de prière et d’amour envers le Pape, unité si nécessaire aujourd’hui, et nous implorons de toi une protection spéciale sur le Saint-Père.

Enfin, nous te promettons d’amener – autant que nous le pourrons – les âmes que nous approcherons, à une dévotion renouvelée envers toi.

Sachant que l’athéisme a provoqué le naufrage de la foi en un grand nombre de fidèles, que la désacralisation est entrée dans le temple saint de Dieu, sachant que le mal et le péché déferlent de plus en plus sur le monde, pleins de confiance, nous osons lever les yeux vers toi, Mère de Jésus et notre Mère miséricordieuse et puissante ; nous osons t’invoquer, aujourd’hui encore, et attendre de toi le salut de tous tes enfants, ô clémente, ô pleine de pitié, ô douce Vierge Marie.

(Avec approbation ecclésiastique)

Joyeuse année 2016 : Vous serez capable d’aimer

Fils de prédilection, que jamais votre cœur ne se trouble devant les attaques de plus en plus nombreuses contre mon Mouvement.
C’est uniquement mon Œuvre et elle répond au dessein particulier de mon Cœur Immaculé.
Moi-même, Je permets difficultés, incompréhensions et souffrances afin que cette Œuvre, qui est la Mienne, soit de plus en plus purifiée.
Je désire qu’elle soit purifiée de tout élément humain afin qu’elle puisse ainsi ne refléter que ma très pure lumière.
C’est de cette très pure lumière que Je veux revêtir tous mes fils de prédilection, les Prêtres consacrés à mon Cœur Immaculé.
C’est pourquoi, Je vous demande le détachement complet de tous afin de pouvoir vous donner la vraie pureté du cœur. Tout attachement humain à vous-mêmes, aux créatures et au monde ternit votre pureté intérieure.
Certes, Je ne puis vous demander de ne pas rester et de ne pas vivre dans le monde. Selon le vouloir de Mon Fils, vous devez vivre dans le monde, sans toutefois être du monde.
Vous devez vivre dans le monde pour n’appartenir qu’à mon Fils Jésus.
Vous ne devez appartenir qu’à mon Fils Jésus, afin de Lui gagner le monde entier et de conduire ainsi les âmes au Salut.
Telle est la sympathie que vous devez avoir envers le monde : la seule voulue par mon Fils et que l’Église, aujourd’hui encore, vous propose.
Beaucoup de mes enfants sont aujourd’hui entraînés en de nombreuses erreurs et s’éloignent de mon Fils et de Moi, par cette fausse conception qu’ils ont de la manière de vivre dans le monde.
Combien de mes pauvres fils Prêtres ont ainsi fini par être uniquement du monde et en sont devenus prisonniers.
Mon Fils Jésus a sauvé ce monde surtout lorsque, pour être fidèle au vouloir du Père, Il s’est détaché de tous pour être élevé de terre, suspendu à la Croix.
De nouveau, vous ramènerez beaucoup d’âmes à mon Fils quand, à son exemple, vous serez vous aussi, élevés de terre. C’est pourquoi vous devez vous habituer à l’être déjà en votre âme par le détachement intérieur de tout le monde.
C’est ainsi que vous posséderez la vraie pureté du cœur. Et vous serez vraiment capable d’aimer. Jusqu’à l’épreuve suprême.
Toujours portés par votre Maman qui sait où et comment vous conduire, afin que, sur chacun d’entre vous, se réalise aussi le dessein du vouloir du Père.

Message de la Sainte Vierge Marie à Don Gobbi, Mouvement Sacerdotal Marial, 3 mai 1976.

Que la France reconnaisse son vrai Roi Jésus-Christ en 2016.