Attentats issus de l’islam : retour à la case départ

Notre rôle n’est pas de jouer au justicier de la pensée mais de mettre les musulmans face à leurs responsabilités parce qu’ils font implicitement la promotion du coran de par leur religion. Aucun homme politique ou propagandiste du  « vivre ensemble » n’explique cette responsabilité, au contraire ils affirment la bienveillance de l’islam et traitent de terroristes ceux qui dénoncent l’islam, voir le livre d’Ivan Rioufol « La guerre civile arrive ! ». Les attentats sont même commis à cause de ces derniers car ils sont trop critiques vis à vis de l’islam et attiseraient la haine de l’autre. Les chrétiens pakistanais tués en pleine célébration de Pâques exerçaient-ils une véritable provocation vis-à-vis des musulmans ? Une quelconque critique de l’islam est devenue une incitation à la haine, nous nageons ainsi en pleine charia institutionnalisée par nos bien pensants issus des lumières pourtant prompts à fustiger le catholicisme qui serait la cause de tous nos maux. Bref nous sommes bien en France dans le totalitarisme issu de l’islam et/ou utilisant l’islam, le pouvoir de l’islam s’enchevêtre ainsi par concours de circonstances avec le pouvoir de la république anticatholique ; totalitarisme bien plus efficace que le nazisme car il agit sur la conscience des gens en les rendant coupables moralement s’ils énoncent une quelconque critique de l’islam, religion par principe de paix et d’amour. Et le nombre d’attentats s’accélère ainsi sans remise en cause, le site http://www.thereligionofpeace.com comptabilise chaque jour le nombre de tués et d’actes violents issus de l’islam à travers le monde.

Notre rôle est de leur démontrer cette culture de violence issue du coran qui ne peut pas être l’œuvre de Dieu, sans ainsi être complice de cette autodestruction de la France par la république révolutionnaire et sans porter des jugements sur les personnes. Il n’est pas question d’amalgame mais de remonter aux causes premières, à la case départ. Le Christ a parlé en vérité et en charité sans langue de bois ou concession (Jean 10,19-39 ; Marc 11,15-19), Il a donné Sa Vie pour le salut des âmes car Jésus est venu donner sa Vie non pour juger mais pour sauver tous les hommes quels qu’ils soient tout en respectant leur liberté d’accepter ou non Son Amour (Jean 3,12-21). Nous, laïcs dans le sens noble du terme, avons la responsabilité de susciter une politique fidèle à la vocation de la France née du baptême de Clovis et de refuser la charia qui s’instaure millimètre par millimètre en France avec l’approbation et la complicité silencieuses de nos dirigeants républicains et socialistes.

Prions en demandant l’intercession de Sainte Jeanne d’Arc sans chercher à l’instrumentaliser à nos propres fins. La Foi, la patience et l’espérance sont indispensables car par exemple le communisme a duré près d’un siècle et son idéologie est encore prépondérante dans les consciences. Notre action est de toute façon insignifiante et même ridicule, cependant elle est nécessaire. Dieu utilise notre faible contribution, cette goutte de sueur ou même de sang, pour instaurer son Royaume ; l’histoire des martyrs le montre. Que Marie nous apporte son aide Maternelle et nous guide sur le Chemin d’Amour de son Fils, Dieu Eternel, Dieu Unique Père, Fils et Saint Esprit. Vivons en Jésus et essayons d’agir par Amour et rien d’autre que par Amour du Christ pour les hommes en nous oubliant (Jean 12,24-25).

Des articles prochains sur ce site tenteront d’aller dans ce sens sans compromis.