Islam : religion de paix et d’amour ? Qu’en Conclure ?

Pour être précis dans l’analyse de l’islam et montrer la manipulation des phrases de propagande islamique du type « ce n’est pas cela l’islam », « l’islam est une religion de paix, d’amour ou du vivre ensemble », commençons par l’analyse des versets du coran, livre de référence de cette doctrine sur lequel tout musulman doit se conformer.

Préalable :
Le coran a beaucoup de versets contradictoires au niveau du sens, si vous citez un verset gênant à un musulman, il peut ainsi citer un autre passage selon l’interlocuteur ou les circonstances du moment ou encore dira que c’est un problème de traduction. Dans ce dernier cas, Il est bon de leur rappeler que la Bible a été traduite dans toutes les langues même les plus exotiques tout en conservant le sens originel du texte, donc la traduction ne peut être un frein à la compréhension du texte. En ce qui concerne les versets contradictoires, leur rappeler l’origine divine, intelligible et la référence qu’est pour eux le coran. Le Dieu Unique et Eternel ne peut pas se contredire lui-même sur le fond sinon il ne serait ni Dieu ni unique (20.8 Allah! Point de divinité que Lui ! Il possède les noms les plus beaux.).

Citations du coran attestant de son origine divine et de son contenu intelligible et éternel afin que ce livre devienne une référence à tout croyant :

  • Le coran a un caractère divin et miraculeux (6.114 ;7.203 ; 10.37 ; 11.13,14 ;17.88 ; 19.73; 22.72 ; 34.43 ; 45.25). (*** les versets référencés sont mis en fin d’article)
  • Le coran est « un exposé détaillé de toutes choses » (12,111)
  • Il est parfait et répond à toutes les questions : 6.38 ;7.145 ; 12 .111 ; 22.70
  • Les coutumes d’Allah ne changent pas, la loi ne change pas (33.62 ;35.43 ;48.23)
  • Le coran est d’une rectitude parfaite (98.3)
  • « Ceci est un livre béni que nous avons fait descendre. Suivez-le donc et craignez Allah. (6.155)
  • Le coran est un texte parfait qu’un homme ne peut écrire (2.23 ;10.38 ;11.13)
  • Le coran est un livre évident (19.73 ; 43.1-2 ;34.3 ; 43.2 ; 44.2), bien exposé (6.114) et clair (22.72 ;45.25 ; 46.7)
  • Le coran est écrit en Arabe parfait (donc pas de problèmes de traductions si on en croit le coran) : 12.2 ; 26.195 ; 41.44
  • Le coran est incréé selon la tradition musulmane ou tout au moins un livre éternel non falsifié conservé auprès de Dieu (12.111 ; 85.21-22)
  • Le Prophète est pour vous en excellent exemple (33.21)

Il est curieux que nous ne sachions pas qui se cache derrière ce « nous » (« Nous avons révélé à Notre Serviteur », « Nous écrivîmes », « Nous l’avons fait descendre ») continuellement cité dans le coran : est-ce plusieurs Dieux alors qu’il est censé être directement dicté par le Dieu unique ? Ne serait-pas plutôt l’ensemble des rédacteurs du coran ! ceci expliquerait les nombreuses contradictions.
Le musulman peut citer des versets ayant un sens exactement inverse à ceux ci-dessus. Exemple : « 3.7. C’est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à d’interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclinaison vers l’égarement, mettent l’accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n’en connaît l’interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent : « Nous y croyons : tout est de la part de notre Seigneur ! » Mais, seuls les doués d’intelligence s’en rappellent. ».  Ce verset contredit les versets 6.38 ; 7.145 ; 6.114 ;19.73 ;45,25 ; etc.

Ce type de verset permet tout et n’importe quoi ! Quels sont ces versets sans équivoque et ces versets sujet à interprétation ? Pas de réponse à ces questions alors que c’est un livre qui répond à toutes les questions. Drôle de verset pour un livre évident, clair, parfait, qui ne change pas, incréé et existant depuis la nuit des temps ! Bien sûr celui qui met l’accent sur les contradictions du coran a un mauvais esprit, ce qui évince toute critique possible du coran (« Les gens, donc, qui ont au cœur une inclinaison vers l’égarement, mettent l’accent sur les versets à équivoque »). Pour le comble, ce Dieu d’Eternité abroge (2.106 ; 16.101 ;13.39) lui-même sans critère explicite des versets qu’il a lui-même dictés en vingt ans et même une seule nuit (2.97 ;44.3 ;97.1). On voit à travers toutes ces contradictions la difficulté de discuter avec un musulman qui peut toujours tout justifier selon ses avantages du moment et ce qu’il dit est indiscutable vu que c’est Dieu lui-même qui le dit et même quand il se contredit ! La vérité dans l’islam est complètement relative. La raison et la logique n’existent plus car le musulman nage dans les contradictions de ses propres textes de référence.

Mais ce coran reste pour le musulman un livre incréé ou non fabriqué dont l’enseignement a une valeur éternelle sans contexte historique. Au contraire l’Ancien Testament est écrit par des hommes relatant l’histoire des hommes à la lumière de Dieu et peut donc être interprété en fonction de son contexte historique ou interprété à la lumière de l’enseignement du Christ pour les chrétiens. Le coran, qui est une suite de lois et même de très nombreuses imprécations (1.7 ; 2.7 ; 9.17 ; …), n’est pas comparable à l’Ancien testament qui est une bibliothèque qui raconte l’histoire du cheminement de l’homme avec Dieu. L’exception dans l’ancien testament sont les dix commandements écrits directement par Dieu qui ont une valeur quel que soit le contexte.  Le décalogue est une suite de lois éternelles dont l’objectif est l’adoration de Dieu entraînant le respect et la concorde entre les hommes sans appel à la violence, au contraire du coran qui appelle à la violence contre les incroyants comme les versets ci-dessous le montrent.

Analyse des versets du Coran qui appellent à la violence :

C8/17 Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre) , ce n’est pas toi qui lançais : mais c’est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d’une belle épreuve de Sa part! Allah est Audient et Omniscient.
(Ce verset déculpabilise complètement le combattant musulman de ses actes violents)

C2/190 Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent[1], et ne soyez pas transgresseurs. Allah n’aime pas les transgresseurs !

[1] Pour le musulman, le seul fait pour un non-musulman de ne pas reconnaître la mission de Mahomet et de refuser de se plier à l’islam est constitutif de la notion de « combat » contre Allah et les musulmans.

C2/191 Tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés[2]. La persécution[3] des croyants est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.

[2] Mahomet a décidé de quitter La Mecque : il n’a pas été chassé. C’est un mythe de l’islam sur lequel est fondé toute la théorie de la légitime défense (voir pour plus de détails islametoccident111).
[3] Pour prendre la mesure véritable de ce qui est présenté comme des « persécutions », se reporter à thereligionofpeace.com qui recense les attaques islamistes jour après jour.

C2/193 Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de persécution et que la religion soit entièrement à Allah seul [4]. S’ils cessent, plus d’hostilités, sauf contre les injustes[5].

[4] On voit bien que la question n’est pas de se défendre contre les persécutions mais de livrer le monde à Allah et à l’islam.
[5] En règle générale, ceux qui refusent de reconnaître la mission de Mahomet.

C2/217 Ils t’interrogent sur le fait de faire la guerre pendant les mois sacrés. Dis : « Y combattre est un péché grave, mais plus grave encore auprès d’Allah est de faire obstacle au sentier d’Allah, d’être impie envers lui et la mosquée sacrée, en chasser ses habitants. Persécuter [ndlr les croyants] est plus grave que de tuer [ndlr les impies]». Ceux qui vous combattent [ndlr les polythéistes] ne cesseront de vous combattre jusqu’à, s’ils peuvent, vous détourner de votre religion[6]. Ceux parmi vous qui abjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront leurs actions dans la vie immédiate et la vie future : ceux-là seront les gens du feu ; ils y demeureront éternellement.

[6] On voit bien là que le « combat » fondamental dont il s’agit est le simple fait de « détourner le musulman » de sa religion. Point n’est besoin pour le musulman d’arguer d’un combat armé pour se sentir en situation de légitime défense.

C9/5 Après que les mois sacrés se seront écoulés, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. (…)

C2/218 Certes, ceux [ndlr les musulmans] qui ont cru, ont émigré et ont combattu dans le sentier d’Allah, ceux-là espèrent la miséricorde d’Allah. Allah est celui qui pardonne, le miséricordieux.

C4/84 Combats donc dans le sentier d’Allah. Tu n’es responsable que de toi-même. Encourage les croyants. Allah arrêtera peut-être la violence des mécréants. Allah est plus redoutable qu’eux et plus sévère en châtiment.

C4/91 Vous en trouverez d’autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu’on les pousse vers l’association, ils y retombent en masse. Par conséquent, s’ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains de vous combattre, alors saisissez-les et tuez-les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné autorité manifeste.

C5/33-34 La rétribution de ceux qui font la guerre contre Allah et son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas ; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment, excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir[7]. Sachez qu’alors, Allah pardonne et est miséricordieux.

[7] C’est-à-dire ceux qui ont combattu contre les musulmans mais qui avant de tomber entre leurs mains se sont convertis (ce qui est différent du cas des non-musulmans attrapés par les musulmans et qui, une fois prisonniers, se convertissent).

C8/16 Quiconque, ce jour-là, leur [ndlr aux mécréants en marche] tourne le dos, à moins que ce soit par tactique de combat ou pour rallier un autre groupe, celui-là encourt la colère d’Allah et son refuge sera l’Enfer. »

C8/39 Combattez-les [ndlr les incrédules] jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah. (…)

C8/65 Ô Prophète, incite les croyants au combat. S’il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents ; et s’il s’en trouve cent, ils vaincront mille mécréants, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas.

C9/5 Après que les mois sacrés se seront écoulés, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. (…)

C9/14 Combattez-les ! Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d’ignominie, vous donnera la victoire et guérira les cœurs des croyants.

C9/29 Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et son messager ont interdit, ceux qui ne professent pas la religion de la vérité alors qu’ils ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation de leurs propres mains après s’être humiliés.

C33/26 « (…) Il a jeté l’effroi dans leurs cœurs ; un groupe d’entre eux vous tuiez [ndlr les mâles], et un groupe vous faisiez prisonniers [ndlr les femmes et les enfants]. »

C61/4 Allah aime ceux qui combattent dans son chemin en rang serré pareils à un édifice renforcé.

Ces versets par leur écriture ne peuvent pas être mis dans un contexte historique : pas de date, pas de lieu précis, pas de noms. Donc les versets violents et de haine du Coran ne sont pas limités dans le temps pour le lecteur croyant et ne sont pas liés à un contexte historique du passé. De plus les communautés en présence au temps de Mahomet sont les mêmes qu’aujourd’hui : musulmans, juifs, chrétiens (les associateurs dans le Coran car ils croient au Dieu unique Sainte Trinité), polythéistes et non croyants, ce qui renforce l’actualité de ces versets violents. Pourquoi ces versets ne seraient-ils plus d’actualités pour le fidèle qui « suit le Rappel (le Coran) » C36.11 et 6.155? Ces versets peuvent donc difficilement être relativisés.

Les versets de la Sourate 3 ci-dessous mettent en place une véritable idéologie de la guerre où toutes les attitudes, déceptions ou arguments pour ne pas combattre sont décrits et retournés pour inciter à faire la guerre pour Dieu :
3.152. Et certes, Allah a tenu Sa promesse envers vous, quand par Sa permission vous les tuiez sans relâche, jusqu’au moment où vous avez fléchi, où vous vous êtes disputés à propos de l’ordre donné, et vous avez désobéi après qu’Il vous eut montré (la victoire) que vous aimez ! Il en était parmi vous qui désiraient la vie d’ici-bas et il en était parmi vous qui désiraient l’au-delà. Puis Il vous a fait reculer devant eux, afin de vous éprouver. Et certes Il vous a pardonné. Et Allah est Détenteur de la grâce envers les croyants. … 154. Puis Il fit descendre sur vous, après l’angoisse, la tranquillité, un sommeil qui enveloppa une partie d’entre vous, tandis qu’une autre partie était soucieuse pour elle-même et avait des pensées sur Allah non conformes à la vérité, des pensées dignes de l’époque de l’Ignorance. – Ils disaient : « Est-ce que nous avons une part dans cette affaire ?  » Dis : « L’affaire toute entière est à Allah. » Ce qu’ils ne te révèlent pas, ils le cachent en eux-mêmes : « Si nous avions eu un choix quelconque dans cette affaire, disent-ils, Nous n’aurions pas été tués ici. » Dis : « Eussiez-vous été dans vos maisons, ceux pour qui la mort était décrétée seraient sortis pour l’endroit où la mort les attendait. Ceci afin qu’Allah éprouve ce que vous avez dans vos poitrines, et qu’Il purifie ce que vous avez dans vos cœurs. Et Allah connaît ce qu’il y a dans les cœurs. 155. Ceux d’entre vous qui ont tourné le dos, le jour où les deux armées se rencontrèrent, c’est seulement le Diable qui les a fait broncher, à cause d’une partie de leurs (mauvaises) actions. Mais, certes, Allah leur a pardonné. Car vraiment Allah est Pardonneur et indulgent ! 156. Ô les croyants ! Ne soyez pas comme ces mécréants qui dirent à propos de leurs frères partis en voyage ou pour combattre : « S’ils étaient chez nous, ils ne seraient pas morts, et ils n’auraient pas été tués. » Allah en fit un sujet de regret dans leurs cœurs. C’est Allah qui donne la vie et la mort. Et Allah observe bien ce que vous faites. 157. Et si vous êtes tués dans le sentier d’Allah ou si vous mourez, un pardon de la part d’Allah et une miséricorde valent mieux que ce qu’ils amassent.158. Que vous mouriez ou que vous soyez tués, c’est vers Allah que vous serez rassemblés. 159. C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux ! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d’Allah). Et consulte-les à propos des affaires ; puis une fois que tu t’es décidé, confie-toi donc à Allah, Allah aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance.160. Si Allah vous donne Son secours, nul ne peut vous vaincre. S’Il vous abandonne, qui donc après Lui vous donnera secours ? C’est Allah que les croyants doivent faire confiance. 161. Un prophète n’est pas quelqu’un à s’approprier du butin. Quiconque s’en approprie, viendra avec ce qu’il se sera approprié le Jour de la Résurrection. Alors, à chaque individu on rétribuera pleinement ce qu’il aura acquis. Et ils ne seront point lésés. 162. Est-ce que celui qui se conforme à l’agrément d’Allah ressemble à celui qui encourt le courroux d’Allah ? Son refuge sera l’Enfer ; et quelle mauvaise destination ! …168. Ceux qui sont restés dans leurs foyers dirent à leurs frères : « S’ils nous avaient obéi, ils n’auraient pas été tués. » Dis : « Écartez donc de vous la mort, si vous êtes véridiques ». 169. Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d’Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus 170. et joyeux de la faveur qu’Allah leur a accordée, et ravis que ceux qui sont restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune crainte et ne seront point affligés. 171. Ils sont ravis d’un bienfait d’Allah et d’une faveur, et du fait qu’Allah ne laisse pas perdre la récompense des croyants. 172. Ceux qui, quoiqu’atteints de blessure, répondirent à l’appel d’Allah et du Messager, il y aura une énorme récompense pour ceux d’entre eux qui ont agi en bien et pratiqué la piété. 173. Certes ceux auxquels l’on disait : « Les gens se sont rassemblés contre vous ; craignez-les » – cela accrut leur foi – et ils dirent : « Allah nous suffit ; Il est notre meilleur garant ». 174. Ils revinrent donc avec un bienfait de la part d’Allah et une grâce. Nul mal ne les toucha et ils suivirent ce qui satisfait Allah. Et Allah est Détenteur d’une grâce immense. 175. C’est le Diable qui vous fait peur de ses adhérents. N’ayez donc pas peur d’eux. Mais ayez peur de Moi, si vous êtes croyants.

Dans la sourate 4, les versets 71 à 95 plus 104 et 141 démontrent la nécessité de faire la guerre pour Allah.

71. Ô les croyants ! Prenez vos précautions et partez en expédition par détachements ou en masse. 72. Parmi vous, il y aura certes quelqu’un qui tardera [à aller au combat] et qui, si un malheur vous atteint, dira : « Certes, Allah m’a fait une faveur en ce que je ne me suis pas trouvé en leur compagnie »; 73. et si une grâce qui vous atteint de la part d’Allah, il se mettra, certes, à dire, comme s’il n’y avait aucune affection entre vous et lui : « Quel dommage! Si j’avais été avec eux, j’aurais alors acquis un gain énorme » . 74. Qu’ils combattent donc dans le sentier d’Allah, ceux qui troquent la vie présente contre la vie future. Et quiconque combat dans le sentier d’Allah, tué ou vainqueur, Nous lui donnerons bientôt une énorme récompense. 75. Et qu’avez-vous à ne pas combattre dans le sentier d’Allah, et pour la cause des faibles : hommes, femmes et enfants qui disent : « Seigneur ! Fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié, et assigne-nous de Ta part un secoureur ».76. Les croyants combattent dans le sentier d’Allah, et ceux qui ne croient pas combattent dans le sentier du Tagut. Eh bien, combattez les alliés de Diable, car la ruse du Diable est certes, faible.77. N’as-tu pas vu ceux auxquels on avait dit : « Abstenez-vous de combattre, accomplissez la Salat et acquittez la Zakat !  » Puis lorsque le combat leur fut prescrit, voilà qu’une partie d’entre eux se mit à craindre les gens comme on craint Allah, ou même d’une crainte plus forte encore, et à dire : « Ô notre Seigneur ! Pourquoi nous as-Tu prescrit le combat ? Pourquoi n’as-Tu pas reporté cela à un peu plus tard ?  » Dis : « La jouissance d’ici-bas est éphémère, mais la vie future est meilleure pour quiconque est pieux. Et on ne vous lésera pas fût-ce d’un brin de noyau de datte. 78. Où que vous soyez, la mort vous atteindra, fussiez-vous dans des tours imprenables. Qu’un bien les atteigne, ils disent : « C’est de la part d’Allah. » Qu’un mal les atteigne, ils disent : « C’est dû à toi (Muhammad). » Dis : « Tout est d’Allah. » Mais qu’ont-ils ces gens, à ne comprendre presque aucune parole ? 79. Tout bien qui t’atteint vient d’Allah, et tout mal qui t’atteint vient de toi-même. Et Nous t’avons envoyé aux gens comme Messager. Et Allah suffit comme témoin. 80. Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah. Et quiconque tourne le dos… Nous ne t’avons pas envoyé à eux comme gardien. 81. Ils disent : « obéissance !  » Puis sitôt sortis de chez toi, une partie d’entre eux délibère au cours de la nuit de tout autre chose que ce qu’elle t’a dit. [Cependant] Allah enregistre ce qu’ils font la nuit. Pardonne-leur donc et place ta confiance en Allah. Et Allah suffit comme Protecteur. 82. Ne méditent-ils donc pas sur le coran ? S’il provenait d’un autre qu’Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions ! 83. Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la diffusent. S’ils la rapportaient au Messager et aux détenteurs du commandement parmi eux ceux d’entre eux qui cherchent à être éclairés, auraient appris (la vérité de la bouche du Prophète et des détenteurs du commandement). Et n’eussent été le grâce d’Allah sur vous et Sa miséricorde, vous auriez suivi le Diable, à part quelques-uns. 84. Combats donc dans le sentier d’Allah, tu n’es responsable que de toi même, et incite les croyants (au combat) Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition. 85. Quiconque intercède d’une bonne intercession, en aura une part ; et quiconque intercède d’une mauvaise intercession portera une part de responsabilité. Et Allah est Puissant sur toute chose. 86. Si on vous fait une salutation, saluez d’une façon meilleure ; ou bien rendez-la (simplement). Certes, Allah tient compte de tout. 87. Allah ! Pas de divinité à part Lui ! Très certainement Il vous rassemblera au Jour de la Résurrection, point de doute là-dessus. Et qui est plus véridique qu’Allah en parole ? 88. Qu’avez-vous à vous diviser en deux factions au sujet des hypocrites ? Alors qu’Allah les a refoulés (dans leur infidélité) pour ce qu’ils ont acquis. Voulez-vous guider ceux qu’Allah égare ? Et quiconque Allah égare, tu ne lui trouveras pas de chemin (pour le ramener). 89. . Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur, 90. excepte ceux qui se joignent à un groupe avec lequel vous avez conclu une alliance, ou ceux qui viennent chez vous, le cœur serré d’avoir à vous combattre ou à combattre leur propre tribu. Si Allah avait voulu, Il leur aurait donné l’audace (et la force) contre vous, et ils vous auraient certainement combattu. (Par conséquent,) s’ils restent neutres à votre égard et ne vous combattent point, et qu’ils vous offrent la paix, alors, Allah ne vous donne pas de chemin contre eux. 91. Vous en trouverez d’autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu’on les pousse vers l’Association, (l’idolâtrie) ils y retombent en masse. (Par conséquent,) s’ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors saisissez-les et tuez-les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné autorité manifeste. 92. Il n’appartient pas à un croyant de tuer un autre croyant, si ce n’est par erreur. Quiconque tue par erreur un croyant, qu’il affranchisse alors un esclave croyant et remette à sa famille le prix du sang, à moins que celle-ci n’y renonce par charité. Mais si [le tué] appartenait à un peuple ennemi à vous et qu’il soit croyant, qu’on affranchisse alors un esclave croyant. S’il appartenait à un peuple auquel vous êtes liés par un pacte, qu’on verse alors à sa famille le prix du sang et qu’on affranchisse un esclave croyant. Celui qui n’en trouve pas les moyens, qu’il jeûne deux mois d’affilée pour être pardonné par Allah. Allah est Omniscient et Sage. 93. Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l’Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l’a frappé de Sa colère, l’a maudit et lui a préparé un énorme châtiment. 94. Ô les croyants ! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d’Allah, voyez bien clair (ne vous hâtez pas) et ne dites pas à quiconque vous adresse le salut (de l’Islam) : « Tu n’es pas croyant », convoitant les biens de la vie d’ici-bas. Or c’est auprès d’Allah qu’il y a beaucoup de butin. C’est ainsi que vous étiez auparavant ; puis Allah vous a accordé Sa grâce. Voyez donc bien clair. Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. 95. Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelques infirmité – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense ; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense ; … 104. Ne faiblissez pas dans la poursuite du peuple [ennemi]. Si vous souffrez, lui aussi souffre comme vous souffrez, tandis que vous espérez d’Allah ce qu’il n’espère pas. Allah est Omniscient et Sage. … 141. Ils restent dans l’expectative à votre égard ; si une victoire vous vient de la part d’Allah, ils disent : « N’étions-nous pas avec vous ? » ; et s’il en revient un avantage aux mécréants. Ils leur disent : « Est-ce que nous n’avons pas mis la main sur vous pour vous soustraire aux croyants ?  » Eh bien, Allah jugera entre vous au Jour de la Résurrection. Et jamais Allah ne donnera une voie aux mécréants contre les croyants.

Pour justifier leurs décapitations, les terroristes musulmans se basent principalement sur deux sourates (chapitres) du coran.

« Et ton Seigneur révéla aux Anges : « Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants [les non-musulmans]. Donc frappez-les au-dessus des cous [décapitez-les] et frappez-les sur tous les bouts des doigts [amputations]. Cela, parce qu’ils ont désobéi à Allah et à Son messager ». » (Sourate 8,12-13)

Il est donc légitime, pour le coran, de décapiter tout non-musulman.

« Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru [les non-musulmans], frappez-en les cous [décapitez-les]. » (Sourate 47,4)

Étant donné que le coran appelle les musulmans à combattre tous les non-musulmans (Sourate 9,29 : « Combattez ceux qui ne croient pas en Allah »), ce sont tous les non-musulmans qui doivent être décapités.

L’abrogation des versets accentue la violence du Coran.
L’abrogation fait que les versets les plus récents remplacent les plus anciens en toute logique. Selon la tradition musulmane, la période pacifique de la prédication de Mahomet (à La Mecque ou à Médine), mais infructueuse (notamment avec l’échec du ralliement espéré des juifs) précède la période guerrière (à Médine) où Mahomet va imposer sa nouvelle religion et son pouvoir par les armes sans autre forme de procès. Dans cette tradition, les versets violents remplacent les plus pacifiques :

  • Seul l’islam assure le salut : les adeptes de autres religions sont condamnées

Versets abrogés :

C2/62. Ceux qui croient, les Juifs, les Nazaréens, et les Sabéens, quiconque d’entre eux a cru en Allah, au Jour dernier et accompli de bonnes œuvres, seront récompensés par le Seigneur ; ils n’éprouveront aucune crainte et ne seront pas affligés.

C4/162. (…) Ceux d’entre eux qui sont enracinés dans la connaissance, ainsi que les croyants, qui croient ce qui t’a été révélé et à ce qui a été révélé avant toi, ceux qui accomplissent la salat, paient la zakat et croient en Allah et au Jour dernier, ceux-là Nous leur donnerons une énorme récompense.

C5/69. Ceux qui ont cru, les Juifs, les Sabéens, et les Chrétiens, ceux qui croient en Allah, au Jour dernier et qui accomplissent les bonnes œuvres, n’éprouveront pas de crainte et ne seront pas affligés.

Verset abrogeant :

C3/85. Quiconque recherche une religion autre que l’islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants.

  • La déclaration du jihad met fin au caractère pacifique de la prédication de Mahomet

Verset abrogé :

C2/109. Beaucoup de gens du Livre, après que la vérité s’est manifestée à eux, aimeraient par jalousie pouvoir vous rendre mécréants alors que vous avez la foi. Pardonnez et oubliez jusqu’à ce qu’Allah vienne avec Son jugement. Allah est puissant en toute chose !

Verset abrogeant :

C9/29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, ceux qui n’interdisent pas ce qu’Allah et son messager ont interdit, ceux qui, parmi les gens du Livre, ne professent pas la religion de la vérité. Combattez-les jusqu’à ce qu’ils versent la capitation de leurs propres mains, après s’être humiliés.

ET ENCORE

Bien sûr, dans le coran, il y a des versets qui propose des lois d’entente (2.263 ; 10,99) et d’entre-aide envers les plus faibles mais qui ne dépassent guère la communauté des croyants (4,92 ;9,71). A travers cette analyse, le coran promet la paix par la guerre exterminant toute forme d’opposition même pacifique, la paix par la contrainte et la mise au pas de ses opposants. Tous les régimes totalitaires se basent sur ce principe qui promet la paix sous la contrainte. Ce document n’est qu’une introduction au coran tout au long duquel sont égrenés menaces, châtiments, promesse de l’enfer à tout opposant, comme pour effrayer les gens, les soumettre sous la menace et les inciter à être de bons combattants à la guerre. 690 versets sur 6204 parlent de l’enfer(http://brisonslemythe.canalblog.com/archives/2013/07/04/30643870.html).

La haine n’est pas enlevée du cœur de l’homme et n’est pas combattue (2,65;5.2;5.8;5.60; …), dans le verset 3.119, le musulman aime celui qui ne l’aime pas pour mieux le détester ensuite. La haine est même mise par Allah dans le cœur de l’homme (5.64). N’ont pas été abordés la supériorité des musulmans (2.178 ;2.228 ; 3.139 ;9.29 ; …) par rapport aux autres populations (et non la supériorité de sa doctrine, ce qui engendre une forme de racisme), la tromperie et la ruse qui sont des qualités quand il s’agit de favoriser la communauté « des croyants en Allah », le sujet des femmes et l’utilisation d’amalgames comme procédé dans le coran (ex. 4.37). Et … dans certains versets, Allah agit contre la conscience des hommes et viole sa conscience (2.216 : Le combat vous a été prescrit alors que vous l’abhorrez), en argumentant qu’Allah sait mieux que nous ce qui est bon pour le croyant, mais dans ce verset où est la relation de Dieu avec l’homme et son libre consentement ? Dans le livre de la Genèse, l’homme est fait à l’image de Dieu (Genèse1,27), comment Dieu pourrait-il alors lui prescrire des commandements qu’Il abhorrerait lui-même : au vu de ce verset 2.216 du coran, l’islam qui se revendique pourtant de la religion d’Abraham connue par ce livre de la Genèse ne croit pas que l’homme est à l’image de Dieu.

 

Parce que l’islam est « la vraie religion » (61,9), ceux qui n’en font pas partie ne peuvent être que des pervers et des maudits (3.10,82,110 ; 4.48,56,76,91 ; 7.144 ;9.17,34 ; 11.14 ; 13.15,33 ; 14.30 ; 16.28,29 ; 18,103-106 ; 21.98 ; 22.19-55 ; 25.21 ; 33.64 ; 40.63 ; 48.13) que les musulmans doivent combattre sans cesse (2.193 ; 8.39 ; 61.4,10-12) à l’exemple d’Allah, par la ruse (3.54 ; 4.142 ; 8.30 ; 86.16), la terreur (3.151 ; 8.12,60 ; 33.26 ; 59.2), et toutes sortes de tortures (5.33 ; 8.65 ; 9.9,29,123 ; 25.77) comme la décapitation (8.12 ; 47.4) ou la crucifixion (5.33) en vue de les éliminer (2.193 ; 8.39 ; 9.5,111,123 ; 47.4) et les anéantir définitivement (2.191 ; 4.89,91 ; 6.45 ; 9.5,30,36,73 ; 33.60-62 ; 66.9). Faut-il s’étonner que les Sheikh Nur Barud, un des dirigeants du mouvement islamique somalien Kulanka Culimada, déclare que tous les Chrétiens somaliens doivent être tués (17.10.2006) ?

(Abbé Guy Pagès dans le livre « interroger l’islam »)

CONCLUSION

A travers cette analyse, le coran promet la paix par la guerre exterminant toute forme d’opposition, la paix par la contrainte, la terreur et la mise au pas de ses opposants. Tous les régimes totalitaires se basent sur ce principe qui promet la paix sous la contrainte.

« Dieu, n’aurait-Il pas permis l’actuelle expansion de l’Islam sous nos cieux pour redonner aux hommes de la civilisation post-moderne, dépouillée de transcendance, ivres de liberté sans vérité, l’occasion de re-choisir le Christ ? N’est-ce pas aux racines de leur identité qu’ils devront aller chercher les raisons de leur refus de la charia ? Si jamais, à l’instar des Ninivites (Livre de Jonas chapitre 3) revêtus des sacs et la tête couverte de cendre, nous nous mettions à enfin reconnaître nos péchés et à en demander sincèrement pardon, à œuvrer pour que le Christ règne enfin « sur terre comme au ciel », Notre Dame des Victoires ne nous obtiendrait-elle une nouvelle fois le salut ? »

(Fin de la conclusion de l’abbé Pagès dans son livre « Interroger l’islam ».)

***
1.7 le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.
2.7 Allah a scellé leurs coeurs et leurs oreilles ; et un voile épais leur couvre la vue ; et pour eux il y aura un grand châtiment.
2.23. Si vous avez un doute sur ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur, tâchez donc de produire une sourate semblable et appelez vos témoins, (les idoles) que vous adorez en dehors d’Allah, si vous êtes véridiques.
2.106. Si Nous abrogeons un verset quelconque ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur, ou un semblable. Ne sais-tu pas qu’Allah est Omnipotent? 6.38. Nulle bête marche sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soit comme vous en communauté. Nous n’avons rien omis d’écrire dans le Livre. Puis, c’est vers leur Seigneur qu’ils seront ramenés.
6.114. Chercherai-je un autre juge qu’Allah, alors que c’est Lui qui a fait descendre vers vous ce Livre bien exposé ? Ceux auxquels Nous avons donné le Livre savent qu’il est descendu avec la vérité venant de ton Seigneur. Ne sois donc point du nombre de ceux qui doutent.
6.155. Et voici un Livre (le coran) béni que Nous avons fait descendre – suivez-le donc et soyez pieux, afin de recevoir la miséricorde –
7.145. Et Nous écrivîmes pour lui, sur les tablettes, une exhortation concernant toute chose, et un exposé détaillé de toute chose. « Prends-les donc fermement et commande à ton peuple d’en adopter le meilleur. Bientôt Je vous ferai voir la demeure des pervers.
7.203. Quand tu ne leur apportes pas de miracles, ils disent : « Pourquoi ne l’inventes-tu pas ?  » Dis : « Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé de mon Seigneur. Ces [versets coraniques] sont des preuves illuminantes venant de votre Seigneur, un guide et une grâce pour des gens qui croient.
9.17 Il n’appartient pas aux associateurs de peupler les mosquées d’Allah, vu qu’ils témoignent contre eux-mêmes de leur mécréance. Voilà ceux dont les oeuvres sont vaines ; et dans le Feu ils demeureront éternellement.
10.37. Ce coran n’est nullement à être forgé en dehors d’Allah mais c’est la confirmation de ce qui existait déjà avant lui, et l’exposé détaillé du Livre en quoi il n’y a pas de doute, venu du Seigneur de l’Univers.
10.38. Ou bien ils disent : « Il (Muhammad) l’a inventé?  » Dis : « Composez donc une Sourate semblable à ceci, et appelez à votre aide n’importe qui vous pourrez, en dehors Allah, si vous êtes véridiques ».
11.13,14 Où bien ils disent : « Il l’a forgé [le coran] » – Dis : « Apportez donc dix Sourates semblables à ceci, forgées (par vous). Et appelez qui vous pourrez (pour vous aider), hormis Allah, si vous êtes véridiques ». S’ils ne vous répondent pas, sachez alors que c’est par la science d’Allah qu’il est descendu, et qu’il n’y a de divinité que Lui. êtes-vous soumis(à lui)? 12.2. Nous l’avons fait descendre, un coran en [langue] arabe, afin que vous raisonniez.
12.111 Dans leurs récits il y a certes une leçon pour les gens doués d’intelligence. Ce n’est point là un récit fabriqué. C’est au contraire la confirmation de ce qui existait déjà avant lui, un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde pour des gens qui croient.
13.39. Allah efface ou confirme ce qu’Il veut et l’écriture primordiale est auprès de Lui.
16.101. Quand Nous remplaçons un verset par un autre – et Allah sait mieux ce qu’Il fait descendre – ils disent : « Tu n’es qu’un menteur ». Mais la plupart d’entre eux ne savent pas.
17.88. Dis : « Même si les hommes et les djinns s’unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s’ils se soutenaient les uns les autres ».
19.73. Et lorsque Nos versets évidents leur sont récités les mécréants disent à ceux qui croient : « Lequel des deux groupes a la situation la plus confortable et la meilleure compagnie?  »
22.70.Ne sais-tu pas qu’Allah sait ce qu’il y a dans le ciel et sur la terre? Tout cela est dans un Livre, et cela pour Allah est bien facile.
22.72. Et quand on leur récite Nos versets bien clairs, tu discerneras la réprobation sur les visages de ceux qui ont mécru. Peu s’en faut qu’ils ne se jettent sur ceux qui leur récitent Nos versets. Dis : « Vous informerai-je de quelque chose de plus terrible? – Le Feu : Allah l’a promis à ceux qui ont mécru. Et quel triste devenir!  »
26.191-195.Et ton Seigneur, c’est en vérité Lui le Tout Puissant, le Très Miséricordieux. Ce (coran) ci, c’est le Seigneur de l’univers qui l’a fait descendre, et l’Esprit fidèle est descendu avec cela sur ton coeur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs, en une langue arabe très claire.
33.21. En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment.
33.62. Telle était la loi établie par Allah envers ceux qui ont vécu auparavant et tu ne trouveras pas de changement dans la loi d’Allah.
34.3. Ceux qui ne croient pas disent : « L’Heure ne nous viendra pas » . Dis : « Par mon Seigneur! Très certainement, elle vous viendra. [Mon Seigneur] le Connaisseur de l’Inconnaissable. Rien ne Lui échappe fût-il du poids d’un atome dans les cieux, comme sur la terre. Et rien n’existe de plus petit ni de plus grand, qui ne soit inscrit dans un Livre explicite.
34.43. Et quand Nos versets édifiants leur sont récités, ils disent : « Ce n’est là qu’un homme qui veut vous repousser de ce que vos ancêtres adoraient ». Et ils disent : « Ceci (Le coran) n’est qu’un mensonge inventé ». Et ceux qui ne croient pas disent de la Vérité quand elle leur vient : « Ce n’est là qu’une magie évidente! ».
35.43. Par orgueil sur terre et par manoeuvre perfide. Cependant, la manoeuvre perfide n’enveloppe que ses propres auteurs. Attendent-ils donc un autre sort que celui des Anciens? Or, jamais tu ne trouvera de changement dans la règle d’Allah, et jamais tu ne trouvera de déviation dans la règle d’Allah.
41.44. Si Nous en avions fait un coran en une langue autre que l’arabe, ils auraient dit : « Pourquoi ses versets n’ont-ils pas été exposés clairement? quoi? Un [coran] non-arabe et [un Messager] arabe? » Dis : « pour ceux qui croient, il est une guidée et une guérison ». Et quant à ceux qui ne croient pas, il est une surdité dans leurs oreilles et ils sont frappés aveuglement en ce qui le concerne; ceux-là sont appelés d’un endroit lointain.
43.1-3 Ha, Mim. Par le Livre explicite ! Nous en avons fait un coran arabe afin que vous raisonniez.
44.2 Par le Livre (le coran) explicite.
45.25. Et quand on leur récite Nos versets bien clairs, leur seul argument est de dire : « Faites revenir nos ancêtres si vous êtes véridiques ».
46.7. Et quand on leur récite Nos versets bien clairs, ceux qui ont mécru disent à propos de la vérité, une fois venue à eux : « C’est de la magie manifeste ».
48.23. Telle est la règle d’Allah appliquée aux générations passées. Et tu ne trouveras jamais de changement à la règle d’Allah.
85.21,22 Mais c’est plutôt un coran glorifié préservé sur une Tablette (auprès d’Allah).
98.3. dans lesquelles se trouvent des prescriptions d’une rectitude parfaite.

Une réflexion au sujet de « Islam : religion de paix et d’amour ? Qu’en Conclure ? »

Les commentaires sont fermés.