Brexit à l’anti-Europe : Un Grand Merci à Sainte Jeanne d’Arc et aux anglais

Matin du samedi 17 mars 1431, huitième interrogatoire non public dans la prison de Jeanne :

LA FONTAINE. – Dieu hait-il les Anglais ?
JEANNE. – De l’amour ou haine que Dieu a pour les Anglais, ou de ce que Dieu fera à leurs âmes, je ne sais rien. Mais je sais qu’ils seront boutés hors de France, excepté ceux qui y mourront ; et que Dieu enverra victoire aux Français, et contre les Anglais.

Avec cette réponse pleine de simplicité et de foi, Sainte Jeanne d’Arc ne pouvait connaître la pertinence prophétique et historique de ses propos. Grâce à elle et à Dieu, les anglais ont été boutés hors de France. En 1531, soit exactement un siècle après, Henri VIII rompt avec Le pape Clément VII. Le roi d’Angleterre est à fois chef de l’Eglise et chef de la nation. La France a pu ainsi rester Catholique et respecter la séparation des pouvoirs politique et religieux, sinon nous serions anglicans.

Aujourd’hui grâce aux anglais, commence la fin de cette Europe anti-chrétienne qui est dans le prolongement de l’idéologie matérialiste communiste.

Quelle ironie de l’histoire quand les anglais nous donnent ce jeudi 23 juin un sacré coup de main ! Ils connaissent la joie de la délivrance par rapport au carcan du traité de Maastricht avec bien sûr un peu d’inquiétude liée à un avenir à construire et non plus formatée, nous prions pour eux afin qu’ils utilisent cette liberté retrouvée au service de notre seul Roi le Christ, mais ils sont encore pour un bon moment sous le joug idéologique de cette construction profondément anti-européenne dans ses fondements. Même quand on en sort, on est contaminé par cette anti-Europe car l’Europe a une culture très liée.

Attention les républicains ex UMP en passant par la voie parlementaire ont rejeté le résultat du référendum français sur la constitution « européenne » du 29 mai 2005 avec la victoire du non à 55% ! La révolution française s’est faite contre le peuple, il est de de même de ces anti-européens qui rejettent les bases de l’Europe réelle.

Aussi ce totalitarisme de Bruxelles va certainement tout faire pour minimiser et rejeter cette victoire de la liberté enfin retrouvée pour l’Angleterre, l’Irlande du Nord, l’Ecosse et le pays de Galle.