Attentats issus de l’islam : retour à la case départ

Notre rôle n’est pas de jouer au justicier de la pensée mais de mettre les musulmans face à leurs responsabilités parce qu’ils font implicitement la promotion du coran de par leur religion. Aucun homme politique ou propagandiste du  « vivre ensemble » n’explique cette responsabilité, au contraire ils affirment la bienveillance de l’islam et traitent de terroristes ceux qui dénoncent l’islam, voir le livre d’Ivan Rioufol « La guerre civile arrive ! ». Les attentats sont même commis à cause de ces derniers car ils sont trop critiques vis à vis de l’islam et attiseraient la haine de l’autre. Les chrétiens pakistanais tués en pleine célébration de Pâques exerçaient-ils une véritable provocation vis-à-vis des musulmans ? Une quelconque critique de l’islam est devenue une incitation à la haine, nous nageons ainsi en pleine charia institutionnalisée par nos bien pensants issus des lumières pourtant prompts à fustiger le catholicisme qui serait la cause de tous nos maux. Continuer la lecture de Attentats issus de l’islam : retour à la case départ

Urgent : site de l’abbé Pagès interdit par le gouvernement

Le site de la christianophobie a fait un communiqué relatant l’interdiction gouvernementale du site http://www.islam-et-verite.com  de l’abbé Pagès :

http://www.christianophobie.fr/communique/le-site-de-labbe-pages-de-nouveau-pirate-par-le-pouvoir-cette-fois-ci#.VstQcGf2bVI

Deux articles ont été écrits sur lui dans ce site.  Il est l’auteur d’un livre étayé dans lequel il décrit la réalité de l’islam : « interroger l’islam, 1235 questions à poser aux musulmans », éditions Dominique Martin Morin.

Pendant le dernier siècle de la royauté, les lumières et la franc-maçonnerie critiquant ouvertement le pouvoir politique avaient la liberté d’expression et malheureusement aussi la liberté du mensonge pratiqué régulièrement par Voltaire. La république utilise de plus en plus l’islam pour manipuler son peuple au dépend de la Vérité. Les opposants à cette manœuvre ont de plus en plus de mal à pouvoir s’exprimer et se faire entendre, ils subissent des attaques ou des moqueries médiatiques. La république a, depuis ses origines, toujours été plus tyrannique et plus manipulatrice que la monarchie.  Dans cette république, la liberté de proférer des mensonges est une règle absolue et même conseillée, par contre il a toujours été dangereux d’exercer et de rendre compte de la RECHERCHE de la VERITE. L’intolérance de la république est liée à sa nature car elle n’a que ce moyen avec la manipulation pour lutter contre la Vérité qui finit toujours par l’emporter. Des petits sites comme celui-ci pas très médiatisés et un peu clandestins peuvent encore aller à l’encontre de la pensée franc-maçonnique, encore à condition de ne pas être fonctionnaire ! Nous voyons clairement la connivence entre la république et l’islam qui ont la même nature : mensonge, recherche du pouvoir, intolérance, manipulation, ruse. Continuer la lecture de Urgent : site de l’abbé Pagès interdit par le gouvernement

Alep 2016 : Vivre avec les derniers chrétiens

La Russie est sortie du communisme et aide les chrétiens d’Orient. Même si la Russie y recherche certainement ses propres intérêts, elle ne cherche plus à déstabiliser les états comme le font les Etats-Unis et la France en Irak, Lybie et Ukraine par exemple.

La France et l’Europe s’enfoncent au contraire dans une sorte de communisme à la chinoise : mariage entre l’athéisme, le collectivisme fascisant ( Collectivisme ) , et le capitalisme matérialiste. De plus, la république française s’appuie sur le financement des pays islamistes qui ont un dieu lointain et inconnaissable qui a fixé ses lois, ce qui le rapproche du déisme des lumières symbolisé par le « grand architecte » ou « grand horloger » de Voltaire et des francs-maçons. Paris est la vitrine et la capitale de ces idéologies anticatholiques où se marient par un concours de circonstances les républicains socialistes, le capitalisme matérialiste et l’islam. L’islamisation des esprits est encouragé par l’arrivée des pétrodollars pour financer des spectacles comme le football, des chaînes de télévision et même des universités comme la Sorbonne qui accueillent des « réfugiés » grâce aux financements du Qatar sous prétexte d’opérations humanitaires. Pourquoi ne vont-ils pas dans les universités du Qatar ? Nos dirigeants s’appliquent à cette islamisation en favorisant la construction de mosquées, en propageant divers slogans du type « Ce n’est pas çà l’islam », ou organisant des campagnes de communication  comme aller prendre le thé dans une mosquée, ce qui démontre qu’une mosquée est d’abord un lieu politique avant d’être un lieu de prière, prière uniquement récitée mécaniquement et reléguée au second plan pour donner une légitimité à l’islam et le rendre visible dans la rue.

Le résultat de cette politique est l’abandon de nos responsabilités divines dans le monde. Voici un témoignage de différents dignitaires religieux qui montrent les chrétiens de Syrie abandonnés aux islamistes. Ils ne veulent surtout pas que les chrétiens désertent la Syrie comme ils y sont incités par les politiques occidentales qui aspirent cette population éduquée. « L’Europe Chrétienne a trahi les chrétiens d’Orient » dit le Père grec-melkite catholique Fadi Najjar de la ville d’ALEP.

L’Europe a-t-elle vocation à déplacer des populations ?

Voici un  reportage montrant l’organisation de déplacements de populations à travers les Balkans : tout y est organisé des trains en passant par les centres de transit. Le Haut Commissariat pour les réfugiés des Nations Unis organise ces déplacements en s’appuyant sur d’autres ONGs comme la Croix Rouge et l’UNICEF :

Il est à rappeler que le patronat allemand encourage cette politique afin d’obtenir une main d’œuvre bon marché dans leurs usines. L’Allemagne, après de nombreuses politiques antinatalistes, ne renouvelle plus naturellement sa population comme maintenant tous les pays européens.  Face à ce constat,  le remède trouvé par la super classe mondiale est de déplacer des populations à majorité musulmane sous prétexte de conflits ou de mal-être dans leur pays, ce qui à terme déportera aussi ces problèmes comme on en a vu les prémisses à Cologne et dans les différents attentats. Il est aussi à rappeler que l’UNICEF soutient des programmes pro-avortement.

Selon l’ONU plus de 72 % des réfugiés sont des hommes seuls et non des familles ni des enfants. Seulement 51 % viennent de Syrie. Les femmes ne représentent que 13 % et les enfants 15 % (source http://www.europe-israel.org). Les immigrés sont principalement des jeunes hommes comme les photos d’immigrés clandestins le montrent ou comme on peut le voir derrière certains gros plans de reportages manipulateurs qui veulent nous faire croire que les immigrés sont surtout des femmes et des enfants. Si ce n’était que des femmes et des enfants, ces déplacements de population ne poseraient aucun problème et seraient joyeusement accueillis car ils repartiraient chez eux une fois le conflit maîtrisé. Mais ces conflits ne pourront pas être résolus car ces hommes ne combattent pas l’islamisme. Au contraire ils fuient l’islamisme, ce qui montre que leur volonté n’est pas de combattre l’islamisme mais de l’étendre de par leur passivité qui vaut consentement.

Les vrais demandeurs d’asile comme les chrétiens persécutés par l’islam conquérant ne font pas partie de la majorité de ces immigrés. Les vrais demandeurs d’asile n’ont pas les moyens de payer les passeurs vu qu’ils sont persécutés. Par exemple Joseph Fadelle, un musulman irakien converti au christianisme et condamné à mort pour apostasie suite à une fatwa, est passé par la voie légale c’est-à-dire par l’ambassade de France via un réseau de religieux et non par les passeurs (Joseph Fadelle « Le prix à payer », éditions de La Loupe).

Ces déplacements de population décidés par la super classe mondiale avec un passage en force contre l’avis des peuples européens montrent que ces dirigeants, pour la plupart non élus, se prennent pour Dieu et ont une volonté de toute puissance. Ces dirigeants veulent imposer au monde leurs organisations économiques et politiques basées sur le capitalisme planétaire où l’homme est réduit à être un objet consommateur nomade.

En conséquence, ce sera à nous et à nos descendants de combattre cette super classe mondiale ainsi que l’islam conquérant qu’elle a importé dans  notre territoire de France. Actuellement, la priorité est de faire confiance à la Très Sainte Vierge Marie, Notre Mère, d’implorer son intercession auprès de Dieu, de prier le Vrai Dieu Trinité avec le cœur pour qu’Il nous guide et que le combat se fasse dans l’Amour sincère de l’ennemi tout en bannissant toute haine de notre cœur à l’image de Sainte Jeanne d’Arc.

Actuellement, il n’y a plus d’issue à vue humaine car nous vivons dans un pays contrôlé par cette super classe mondiale qui exclue Dieu. Jésus, par la tradition Catholique, nous invite à proclamer la Bonne Nouvelle aux musulmans, ce qui est déjà très beau et beaucoup. Les musulmans n’ont pas à envahir l’Europe, de même que nous n’avons pas à coloniser leurs pays. Notre vocation est de susciter des missionnaires célibataires pour annoncer la Bonne Nouvelle à travers le monde sans imposer notre manière de vivre ou nos organisations politiques tout en laissant libre les peuples de choisir leur propre destinée car nous ne sommes pas Dieu.

Jésus leur dit ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, et leur apprenant à observer  tout ce que je vous ai prescrit. Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin de l’âge. » (Mt 28,18-20)

Quelques photos liées aux déplacements de population.

2048x1536-fit_manifestants-a-calais-a-loccasion-de-la-journee-mondiale-des-refugies-le-20-juin-afp-photo-philippe

Migrants walk on a highway near Edirne, Turkey, September 19, 2015. Reuters/Osman Orsal
Migrants walk on a highway near Edirne, Turkey, September 19, 2015. Reuters/Osman Orsal

article-refugies

Les musulmans qui ont protégé les églises sont de bonne volonté.

 

Une amie m’a justement fait remarquée que les musulmans étaient certainement de bonne volonté quand ils ont protégés nos églises. Elle a certainement raison. Ils sont de bonne foi car ils appliquent ce qu’ils ont appris dans la loi coranique : ils protègent les chrétiens si cela leur apporte une aide.

Est-ce une réponse juste dans notre pays ?

La sécurité est à la charge du préfet ou du maire qui le représente dans sa commune. Donc organiser un service d’ordre à l’extérieur de l’église est du ressort du maire et non de la communauté musulmane. La réponse n’est donc pas juste politiquement.

Si nous ne faisons pas confiance au maire ou aux dirigeants, il  peut être juste d’organiser une résistance. Pour être efficace, une résistance devrait être discrète, sans tapage et en lien avec des membres de la communauté à protéger. La résistance commence par la prière pour s’en remettre à la volonté de Dieu. Ce n’est pas à priori ce mur de protection qui ressemble à une démonstration de force comme dans un défilé militaire :protection

De plus, un ex-musulman qui aimerait aller à la messe clandestinement par rapport à sa famille n’oserait pas franchir ce mur, donc faire appel à une communauté musulmane pour organiser la sécurité n’est pas juste car elle ne permet pas la liberté de conscience.

Ces hommes sont effectivement de bonne volonté, ils font une démonstration de force vis-à-vis des chrétiens et commencent à appliquer la charia qu’ils ont apprise. On ne peut leur en vouloir, car ils n’ont certainement même pas conscience de nous offenser, cela fait partie de leur culture. Je pense que c’est aux chrétiens à leur faire remarquer respectueusement qu’ils n’acceptent pas la loi islamique contraire à leur foi. Les musulmans pensent que l’islam est comme le christianisme car on leur apprend que Mahomet prolonge l’enseignement de la bible et de Jésus.

Les chrétiens d’Orient ont acceptée cette protection et cette dhimmitude, ils ont été décimés au long des siècles par périodes, leur expérience sont un avertissement pour nous. Nos ancêtres ont combattus les invasions musulmanes pour défendre notre liberté. Ils ont faits des croisades non pas pour convertir les musulmans mais pour défendre la liberté des pèlerins sur le chemin de la terre sainte même si malheureusement il y a eu des dérives regrettables auxquelles nous avons demandé pardon maintes fois.

Jésus nous demande de défendre à tout prix la vie, mais sans renoncer à sa foi et à ne pas céder devant l’adversité, il nous a enseigné de ne pas craindre le martyr chrétien même si cette perspective nous angoisse. Essayons de défendre nos enfants et ne pas leur léguer une dhimmitude mortelle à terme pour leur liberté. Notre foi nous enseigne aussi d’annoncer l’évangile aux musulmans : céder à leurs pratiques les renforce dans leur foi et leurs convictions, c’est un contre-témoignage de la Vérité et de l’amour de l’ennemi.

Aussi si cela se reproduit, je pense que les chrétiens devraient plutôt demander poliment à ces hommes de rentrer chez eux au lieu de les applaudir.

 

 

 

Monsieur Cazeneuve encourage l’application de la charia en France.

Monsieur Cazeneuve, ministre de l’intérieur, a dit son « respect » aux musulmans ayant protégé les églises de Béziers. Cette « protection » a aussi été appliquée à Lens. Un ministre d’Etat responsable de la protection des français attribue la protection des lieux de culte à des milices auto-organisées. Pour rester dans le langage du politiquement correct, il a dit « protégé symboliquement ». En tant que chrétien, cette « protection » est plutôt une menace supplémentaire car des inconnus rodent autour de l’église.

C’est ainsi que la dhimitude (*) se met en place pas à pas : les musulmans protègent les chrétiens mais contre qui ? Contre des musulmans plus extrémistes. La boucle est bouclée : les méchants musulmans qui ne sont pas de vrais musulmans mais qui, sous le couvert, sont quand même de vrais musulmans car ils pratiquent la loi coranique vous attaquent, donc les musulmans dit « tolérants » et « paisibles » doivent vous protéger. En retour les chrétiens doivent payer la « jiziya », impôt prévu pour les non musulmans dans la loi coranique. C’est ce système qui s’est mis en place en pays islamique jusqu’à ce que tous les chrétiens ou juifs se soient enfuis un peu à la fois au long des siècles car ils n’y ont plus d’avenir. La Turquie actuelle, pays chrétien à l’origine, en est un des exemples, l’utilisation de génocides selon les opportunités à travers les siècles accélère ce mouvement de déchristianisation.

Vous allez me dire que les chrétiens ne payent pas en France la « jiziya », certes, mais quand vous achetez de la viande, elle est peut-être Hallal sans que vous le sachiez car de plus en plus d’abattoirs ne font plus de distinctions et ne font plus que du hallal pour raison pratique sauf pour le porc. Donc vous donnez quelques centimes aux mosquées sans le savoir. Les impôts et taxes qui augmentent chaque année permettent de payer aussi l’islamisation du pays par l’accueil au frais du contribuable d’une majorité d’immigrés musulmans sans qu’on leur démontre que leur religion a amené la ruine de leurs pays d’origine. Nos impôts permettent également l’achat de la paix sociale dans certaines cités sensibles. Non je ne fais pas d’amalgame : sur un reportage diffusé sur TVlibertes émission imédia, j’ai vu un homme dans le costume islamique demander un vote contre le FN pour continuer à recevoir de l’argent.

En conséquence, Monsieur Cazeneuve encourage la charia même s’il n’en a pas complètement conscience, ou au contraire, il sait très bien ce qu’il fait, car il n’a pas dénoncé les exactions dans les églises faites dans le même temps.

D’ailleurs Madame Taubira, qu’on n’a pas entendu lors des attentats au Bataclan dans lequel il y a eu de vraies victimes, s’est vite empressée de condamner le saccage de la salle de prière musulmane à Ajaccio en promettant une justice implacable : nous pouvons lui faire confiance sur ce point quitte à pratiquer la manipulation comme elle l’a fait en montrant aux journalistes une lettre où était écrit l’inverse de ce qu’elle disait lors de l’affaire des écoutes sur Sarkozi. Il n’y a pas eu de victimes à Ajaccio, cependant des pompiers ont été ouvertement agressés physiquement, alors pourquoi cet empressement de Madame Taubira ? Le problème est que la salle de prière est peut-être clandestine et serait une salle à vocation culturelle ou sportive squattée pour la prière. Attendons le résultat de l’enquête …

Madame Taubira, ministre de la justice expéditive, participe comme d’habitude à un lynchage médiatique idéologique sans une quelconque enquête, ce qui prouve que le gouvernement a comme objectif  d’imposer l’islam pour éliminer des catholiques pas assez obéissants mais critiques vis-à-vis de cette république cherchant à détruire au fil des années notre culture, notre civilisation et notre foi.

(*) définition de Dhimi dans le lexique du livre « Interroger l’islam » de l’abbé Guy Pagès ( http://www.islam-et-verite.com/de-levangelisation-des-musulmans/ ) :

Non-musulman ayant conclu, en échange de la vie sauve, un pacte de reddition (dhimma) établissant ses droits et devoirs le soumettant à un régime insupportable de subordination et d’humiliation. Le mot « dhimma » (ou « dhimitude », néologisme inventé par l’homme politique Béchir Gémayel en 1982 pour désigner la soumission des chrétiens aux musulmans) signifie « protection ». Mais protection contre quoi ? Protection contre le droit de tout musulman à tuer librement un non-musulman. En échange de leur vies sauves, chrétiens et juifs doivent s’acquitter d’impôts spéciaux, la jiziya et le kharaj, payés de manière humiliante (9.29), dans une condition sociale, juridique, culturelle, politique et religieuse avilie. Ces taxes discriminatoires aboutirent à la ruine des travailleurs des pays conquis, dans l’agriculture en particulier et au sous-développement caractéristique des pays musulmans. La dhimmitude est en fait une condition de non-droit, inséparable du jihad parce qu’elle vis à la même fin : l’élimination des non-musulmans, progressive. S’autorisant du Coran (9.29), elle est une réalité aussi sacrée qu’intangible. Elle fait l’objet, en Occident, d’une ignorance aussi vaste qu’incompréhensible, car elle a accompagné la présence de l’islam durant plus d’un millénaire partout où il s’est implanté.

Avec cette définition, je fais une analogie avec ce qui s’est passé à Lens ( http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/lens-des-musulmans-protegent-une-eglise-durant-la-messe-de-noel-7781017746 ) :

Les habitants ont décidé d’assurer leur sécurité à leur manière. Des musulmans se sont portés volontaires pour venir surveiller l’église. Dans l’article, les « protecteurs » deviennent les héros de la citoyenneté française et se déclarant frères des chrétiens : la propagande pro-islam bat son plein. L’abbé Lemblé s’est montré enchanté par cette initiative : Jésus a-t-il demandé protection à ses ennemis ? Il devrait relire les évangiles qui montrent que Jésus ne s’est ni dérobé à ses opposants et n’a ni pactisé avec ses ennemis, mais … a accepté la mort la plus indigne sur la croix par Amour pour ses ennemis. Monsieur l’abbé, un peu plus de dignité et d’amour pour vos fidèles : si vous applaudissez la foi musulmane, êtes-vous encore prêtre catholique ?

Après l’ attentat islamique du bataclan, la confusion est entretenue

Après chaque attentat, la classe politique et les médias entretiennent la confusion pour ne pas froisser les musulmans alors que seule la proclamation de la vérité peut amener la paix à long terme même si elle est difficile à faire entendre. La Croix du Nord participe à cette dissolution de la vérité en faisant paraître dans son édition n° 2445 du 27 novembre au jeudi 3 décembre un  communiqué de Mohammed Karat, président du centre islamique de Villeneuve d’Ascq, sans apporter à ce communiqué un début d’analyse critique :

La communauté musulmane s’est sentie trahie parce que ce crime abject a été perpétré au nom de l’islam, religion d’amour et de paix. La communauté musulmane s’est sentie trahie parce que cette horreur a été commise au nom du message miséricordieux du prophète Mohammed …  Notre condamnation puise sa source dans les principes humanistes défendus par la lettre et par l’esprit du saint coran dans lequel Dieu dit : « Celui qui tue un être humain, c’est comme s’il tuait toute l’humanité « . Une attaque terroriste n’est pas sélective et tout le monde y passe. Ainsi, l’attaque perpétrée le 13 novembre 2015 à Paris a visé des citoyens français indépendamment de leur confession, indépendamment de leur couleur et indépendamment de leurs opinions politiques. Le sang des musulmans victimes de cet attentat s’est mêlé à celui de leurs concitoyens. C’est ainsi que la France tout entière a été visée et attaquée.

Son communiqué est vrai dans le contexte coranique mais mensonger dans celui de notre culture car les mots « humanité, Paix, Amour, Miséricorde » ont une portée beaucoup plus restrictive dans le coran que dans notre civilisation fondée sur le christianisme. Je vais essayer de le montrer ci-après en me référant à l’ouvrage du Père Guy Pagès « Interroger l’islam, 1235 questions à poser aux musulmans ! » que je vous conseille de lire pour dialoguer avec les musulmans car il traite chaque question en allant jusqu’à l’essence de l’islam tout en le mettant en rapport avec le christianisme.

On peut déjà noter par une lecture attentive du communiqué qu’il condamne l’attentat parce qu’il vise n’importe qui et n’est donc pas sélectif : «Une attaque terroriste n’est pas sélective et tout le monde y passe ». Il déplore que le sang des musulmans ait été versé : « Le sang des musulmans victimes de cet attentat s’est mêlé à celui de leurs concitoyens ». Il termine par une généralité : « C’est ainsi que la France tout(e?) entière a été visée et attaquée » avec ce sous-entendu que l’on devine : même les musulmans. Ce qui est déjà contestable car il y avait très peu de musulmans à cette heure sur les lieux de l’attentat et peut-être même aucun musulman pratiquant comme probablement aussi aucun chrétien pratiquant. C’est un attentat contre la jeunesse occidentale se rendant à une salle de concert appartenant à un juif, voilà les faits.

Dans le point central de son communiqué « Celui qui tue un être humain, c’est comme s’il tuait toute l’humanité« , Monsieur Karat s’est référé au verset 5.32 du coran « C’est pourquoi nous avons prescrit aux fils d’Israël que quiconque tuerait une personne qui n’a pas elle-même tué ni répandu la corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les humains. »

Mais que sont les humains dans le coran ?

Dans son livre chapitre III « Au sujet de l’homme » paragraphes S2 et S3, le père Pagès écrit :

Alors que les droits de l’homme sont inhérents à la nature humaine et ne dépendent pas de la foi chrétienne (Antigone, cinq siècles avant Jésus le disait déjà), en islam, au contraire la personne n’est considéré sujette de droits que sil elle est musulmane, car « l’islam fait partie de la nature de l’homme » (Coran, sourate30 verset 30). Ainsi l’article 10 de la Déclaration universelle des droits de l’homme dans l’islam promulguée en 1990 au Caire par l’organisation de la conférence islamique, stipule : « L’islam est la religion naturelle de l’homme ». Ce qui implique qu’appartenir ou se convertir à une autre religion est contre-nature, pervers, et doit donc être légitimement combattu. L’islam ne connaît pas la « Loi naturelle », participation qui donne de coopérer de façon consciente, libre et donc responsable, aux desseins merveilleux de la Providence. La seule loi que connaît l’islam est la charia. Ainsi, cette même Déclaration précise : « Tous les droits et toutes les libertés dont parle ce document dont subordonnés aux dispositions de la charia (Art. 29) ; et la formule «à moins que la charia n’en dispose autrement » ponctue la fin de nombre d’articles. Lorsque les nations occidentales acceptent sur leurs propres territoires des dérogations, des dispositions particulières, des aménagements ou même que des tribunaux siègent au nom de la charia, font-elles preuve de tolérance et d’humanisme comme elles voudraient s’en convaincre, ou bien consacrent-elles la négation des principes universels des droits de l’homme qu’elles prétendent par ailleurs défendre et promouvoir ?

Puisque Allah a créé des Musulmans et des mécréants (Coran 74.31), des hommes pour son Paradis et d’autres pour l’Enfer (7.179 et 186), des hommes libres et des esclaves (16.71 ; 30.28), la différence de traitement et l’injustice entre les hommes a son fondement, intangible, et sa justification, absolue, dans la volonté d’Allah (16.71). De plus non seulement Allah avoue commettre des crimes, mais encore absoudre par avance ceux des Musulmans : « Dis : « On ne vous demandera pas [compte] des crimes que nous avons commis et on ne nous demandera pas [compte] de ce que vous faites. » » (34.25). Comment un Musulman pourrait-il avoir un problème de conscience à maltraiter un non-Musulman puisque ce dernier est de toute façon déjà condamné par Allah à l’Enfer (9.113 ; 10.7-8,27 ; 11.17) ?

Note personnelle : l’Eglise énonce que « l’homme est créé à l’image et à la ressemblance » du Créateur. Pour forcer l’appartenance à l’islam, le coran dit : « la croyance en Allah fait partie de la nature de l’homme », donc seuls les hommes qui croient au Dieu des musulmans sont pleinement homme :

Consacre-toi à la religion, en monothéiste sincère ! C’est Dieu qui a voulu que cette croyance fût inhérente à la nature de l’homme. Et l’ordre établi par Dieu ne saurait être modifié. Telle est la religion de la rectitude, mais la plupart des hommes n’en savent rien. (30,30)

Dans la même logique en islam Allah a créé des Musulmans et des mécréants : « C’est ainsi qu’Allah égare qui Il veut et guide qui Il veut » (74.31), ce qui montre une supériorité voulue par Allah entre le musulman et les non-musulmans comparés indistinctement à des bestiaux (7.179). Au contraire dans le christianisme, c’est l’homme qui participe à sa propre chute, Jésus-Christ est venu relever tout homme tout en respectant la liberté de l’homme, donc tout homme est appelé par nature par le Dieu des chrétiens. Paragraphe 1700, catéchisme de l’église Catholique :

La dignité de la personne humaine s’enracine dans sa création à l’image et à la ressemblance de Dieu ; elle s’accomplit dans sa vocation à la béatitude divine. Il appartient à l’être humain de se porter librement à cet achèvement. Par ses actes délibérés, la personne humaine se conforme ou non, au bien promis par Dieu et attesté par la conscience morale. Les êtres humains s’édifient eux-mêmes et grandissent de l’intérieur : ils font de toute leur vie sensible et spirituelle un matériau de leur croissance. Avec l’aide de la grâce ils grandissent dans la vertu, évitent le péché et s’ils l’ont commis, s’en remettent comme l’enfant prodigue (Luc 15,11-31) à la miséricorde de notre Père des cieux. Ils accèdent ainsi à la perfection de la charité.

Ainsi, dans le christianisme, si un homme n’est pas croyant ou ne prie pas, en se référant à la parabole des talents  des évangiles , nous dirons qu’il gaspille ses talents et se coupe de la volonté divine, mais il en restera pleinement homme appelé continuellement par Dieu à accepter son Amour. Les Chrétiens prient pour que le défunt accepte l’Amour rédempteur du Christ pour aller au Paradis. En islam, les non-musulmans n’iront pas au Paradis.

Nous voyons donc que le concept d’humain n’a pas du tout le même sens, il en sera de même pour les notions de paix, d’amour et de miséricorde qui ont une portée très restrictives et ne s’adressent qu’aux musulmans. Avec comme effet pervers, une course à l’imitation de Mahomet qui engendre des groupes qui se revendiquent toujours plus proche de sa doctrine et trouvent justification dans sa vie et le coran pour commettre des crimes face à des musulmans jugés plus modérés donc tièdes et infidèles ; l’histoire de l’islam démontre cette spirale infernale. Le « message miséricordieux du prophète Mohammed » n’est pas très miséricordieux si l’on s’en réfère à sa vie selon la tradition islamique transmise par la Sira (Biographie de Mohammed, écrite au 8 et 9ième siècle.

En cohérence avec cette idéologie, le coran commande la guerre aux hommes « qui ne sont pas vraiment des hommes » :

« Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Allah ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce qu’Allah ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce qu’Allah et son apôtre ont défendu et à ceux d’entre les hommes des Ecritures qui ne professent pas la vraie religion. Faites-leur la guerre jusqu’à ce qu’ils payent le tribut de leurs propres mains dans l’humiliation.» (9.29)

Les « hommes des Ecritures qui ne professent pas la vraie religion » désignent évidemment les juifs et les chrétiens qui ne veulent pas se convertir à l’islam, et par la suite des musulmans d’autres confessions jugés infidèles.

Pour terminer l’étude du verset 5.32 ayant inspiré le président du centre islamique de V. d’Ascq dans le Nord, voici ce qu’écrit le Père Pagès dans son livre paragraphe U 26 :

« C’est pourquoi nous avons prescrit aux fils d’Israël que quiconque tuerait une personne qui n’a pas elle-même tué ni répandu la corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les humains. »
Ce verset, souvent cité pour faire accroître à « l’humanité » du Coran, reprend un enseignement rabbinique sur l’interdiction du meurtre entre juifs : « Celui qui tue une âme d’Israël, c’est comme si il avait tout un monde. » (Talmud de Babylone, Traité Sanhédrin, IV, 37a, Verdier, 1982, p.1024). Loin de reconnaître l’universalité de la nature humaine et de promouvoir le respect de tout homme, ce verset les restreint lui aussi aux dimensions du groupe en excluant quiconque se sera rendu coupable de « corruption », c’est-à-dire sera suspect … d’insoumission à l’ordre islamique. Ce verset ne nie donc pas le devoir de tuer les non-musulmans, coupable de la pire violence qui soit : celle de ne pas vouloir être musulman (4.89 ; 5.33,37 ; 9.3-6,14,29,36). Et le coran ne requiert pas même pour justifier leur massacre que les « coupables » aient conscience de leur crime (2.6,9,12 ; 9.30). A l’inverse, celui qui laisse en vie un tel coupable, n’est-ce pas comme s’il corrompait toute la terre ?

Nos jeunes tués au Bataclan à cause d’un verset du coran.

Dans le coran de nombreux versets parlent de massacres mais celui ci-dessous a attiré mon attention vis-à-vis du massacre du Bataclan :

SOURATE IX verset 5
LE REPENTIR
Les mois sacrés expirés tuez les idolâtres partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade ; mais s’ils se convertissent, s’ils observent la prière, s’ils font l’aumône, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et miséricordieux.

Voici une autre traduction par un musulman Mohammed hamidullah né en Inde, une figure dans le monde musulman  qui a travaillé en France au CNRS, sa traduction ne peut donc être que modéré car écrite dans un contexte occidental :

Puis, lorsque les mois sacrés expirent, alors tuez ces faiseurs de dieux, où que vous les trouviez ; et capturez-les, et assiégez-les, et tenez-vous tapis pour eux dans tout guet-apens. Si ensuite ils se repentent et établissent l’Office et acquittent l’impôt, alors relâchez leur sentier. Oui Dieu est pardonneur, miséricordieux.

Nous voyons que les traductions ne changent pas le sens guerrier de ce verset.

Pour un musulman, le coran est incréé (Sourates 43.1-4 ; 85.21-22) et est parole de Dieu (Sourates 2.91* ;5.83** ;3-7). Sa valeur et son sens sont donc éternels pour un musulman,  ce sont des paroles dictées par Dieu pour l’islam. Ce verset du Coran qui commande de tuer les idolâtres ne s’insère pas, contrairement à la bible, dans une époque et un espace donnés.  En effet dans la narration des guerres de l’ancien testament, le contexte est temporel, ce sont des histoires figées dans le passé. Ces histoires hébraïques doivent donc être réinterprétées à chaque époque pour  actualiser leur sens, surtout après Jésus-Christ où l’ancien testament doit être relu à la lumière des Evangiles au moins pour le chrétien. Par contre ce verset du coran est un commandement intemporel.  Cet  ordre situé en dehors de l’espace et du temps est  à comparer aux dix commandements de Moïse qui ont été gravés par Dieu lui-même sur les tables de la loi selon l’ancien testament ou la Torah juive. Ces dix commandements sont donc éternels car dictés par Dieu comme ce verset du Coran pour les musulmans. Le coran est à comparer aux dix commandements  en ce qui concerne leur valeur intemporelle.

Aussi, dire comme certains imans que ce verset du coran date du Moyen-Age et n’a plus de valeur aujourd’hui ne tient pas dans la foi musulmane sauf à mentir, c’est-à-dire pratiquer la « Taqiya » (double langage) permise quand le musulman est minoritaire afin d’obtenir les faveurs de son auditoire et de le tromper.

Maintenant qui sont ces faiseurs de Dieu ? Mohammed hamidullah dit que ce sont des polythéistes et non des chrétiens, ce qui est contestable car les polythéistes n’existaient pratiquement plus dans ces régions judaïsées et christianisées avant le VIème siècle. Dans le coran les chrétiens sont traités d’associateurs car ils croient en la Sainte Trinité, ils peuvent donc être aussi ces « faiseurs de Dieu ». Ce verset n’étant pas précis ni sur les personnes à tuer, ni dans le contexte historique , toute personne, ne croyant pas au Dieu musulman mais « idolâtre » un autre Dieu, est visée. Les jeunes dans le concert écoutaient un groupe écrivant des chansons sataniques (« Kiss the devil »), aussi ce verset désigne sans aucune ambigüité les personnes présentes dans le concert et sans avoir recours à aucun procès !

Ces jeunes venus danser et écouter un groupe en prenant certainement les paroles au second degré ont été pris au piège par une tradition qui leur est complètement étrangère. Certes je ne vais pas encenser ce groupe de rock que je n’approuve pas du tout dans ses paroles qui ne sont pas du tout innocentes. Je peux simplement espérer que cela fera réfléchir ce groupe qui a effectivement embrasser le diable.

On pourra rétorquer qu’au Moyen-âge, les sorcières étaient brûlées par les catholiques. Mais il n’y a aucun verset dans les évangiles qui demandent cette pratique qui est restée circonscrite dans un espace et dans une époque donnée. De plus il y avait un procès obligatoire qui devait prouver la culpabilité de l’accusé, ces tribunaux ont d’ailleurs donné naissance à nos tribunaux d’aujourd’hui où il faut prouver la culpabilité de la personne jugée. De plus, sur le nombre de procès, il y a eu peu de condamnations selon Marion Sigaut, et l’enseignement républicain a monté en épingle ces pratiques condamnables pour lutter contre la religion catholique.

Pour la petite histoire, le tribunal qui a condamné Jeanne d’Arc a été reconnu invalide car, entre autres, elle n’avait pas d’avocat ! Rien de tout cela dans le coran.

Cet attentat, vu son ampleur et même si il a été exécuté par des jeunes qui n’ont peut-être jamais lu un seul verset du coran, est commandité par des personnes responsables et déterminés dans leur foi. L’islam par ses écrits est la source de ces attentats et n’est pas une religion de tolérance envers les non-musulmans  comme certains politiques et médias nous l’assène à longueur d’année.

Nous pouvons rendre hommage et prier pour les victimes de cet attentat dont certains sont des héros car ils se sont interposés avec leur corps pour protéger l’assemblée.

Terminons par un message d’Espoir et d’Amour de la Bienheureuse Teresa de Calcutta :

Le fruit du silence est la prière. Le fruit de la prière est la foi ; le fruit de la foi est l’amour. Le fruit de l’amour est le service. Le fruit du service est la paix.

Je confie cet article à l’ensemble des musulmans afin qu’ils prennent conscience de la réalité du coran : rien que par ce verset 5 sourate 9, de nombreux massacres ont été, sont et seront justifiés contre des jeunes qui sont au début de leur vie et en plein cheminement.  Ce verset ne peut aucunement être issu de Dieu qui a un tout autre visage dans les évangiles :

Vous avez appris qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.… (Mt 5,43-45)

Nous devons donc œuvrer pour le bien des musulmans en dénonçant leur doctrine et certainement pas en les confortant dans leurs croyances ou en tolérant leurs pratiques : L’Amour n’est pas la tolérance :

Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre? Non, vous dis-je, mais la division. (Lc 12,51)

Mais attention Jésus est venu apporter le glaive de sa Parole pour être ensuite humilié par les chefs religieux, porter sa croix et mourir sur la croix : cette vérité historique est non acceptée par l’islam et contredite par le coran, au contraire Mahomet est venu apporter la conquête par la guerre.

*2.91. Et quand on leur dit : « Croyez à ce qu’Allah a fait descendre », ils disent : « Nous croyons à ce qu’on a fait descendre à nous ». Et ils rejettent le reste, alors qu’il est la vérité confirmant ce qu’il y avait déjà avec eux. – Dis : « Pourquoi donc avez-vous tué auparavant les prophètes d’Allah, si vous étiez croyants? « .

**5.83. Et quand ils entendent ce qui a été descendu sur le Messager [Muhammad], tu vois leurs yeux déborder de larmes, parce qu’ils ont reconnu la vérité. Ils disent : « Ô notre Seigneur! Nous croyons : inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent (de la véracité du Coran).

Nos Eglises, cibles de l’islam conquérant

Monsieur Boubakeur a dévoilé ses convictions profondes : s’emparer de nos églises… En effet, sur une radio commerciale le 15 juin,  Dalil Boubakeur, le président du Conseil français du culte musulman, a exprimé la possibilité de « récupérer les églises vides pour le culte musulman », car selon lui « c’est le même Dieu, ce sont des rites qui sont voisins, fraternels ».

Qu’ai-je à répondre à cette demande du représentant des musulmans de France, tout en restant dans le cadre dans la foi chrétienne ?

D’abord ne pas juger Monsieur Boubakeur,  mais plutôt commenter et analyser ses propos dans le but d’édifier la communauté des croyants que sont les chrétiens et les musulmans.

Bien sûr des commentateurs ont affirmé que si nos églises étaient pleines, les musulmans ne pourraient pas clamer qu’elles sont vides. Notons sur ce point que la tendance est en train de s’inverser tout au moins en ville. Aussi, je serais curieux de connaître un peu mieux les églises dont monsieur Boubakeur veut s’emparer: sont-elles vraiment vides ? Il aurait pu être plus précis.Ceci peut laisser penser que son intention est surtout de récupérer des églises, vides ou pleines d’ailleurs, se justifiant aussitôt en enchaînant sur « les rites qui sont voisins et fraternels ».

Sur d’autres sites de ré-information, cette manipulation affirmant que nous avons même Dieu et rites voisins a été dénoncée, s’agissant d’une technique utilisée depuis longtemps par les musulmans pour endormir notre conscience. La Vierge Marie et le monothéisme rapprocheraient en ce sens chrétiens et musulmans…, sauf à dire que ces derniers rejettent la Très Sainte Trinité, que pour eux Jésus n’est pas le Fils de Dieu et qu’il  n’est pas non plus mort sur la croix. Ce qui montre clairement que nous n’avons pas du tout  le même Dieu et encore moins les mêmes rites, surtout pour les catholiques et les orthodoxes où le Très Saint Sacrement est vénéré avec une place essentielle réservée au fond du Chœur.

Et je passe  sur le fait que, selon les hadiths,  le fondateur de l’Islam, Mahomet, a fait couper 600 à 900 têtes de chefs de tribu des Banu Nadir à Médine et réduit en esclavage leur famille, sans oublier le sort réservé aux plus belles femmes, ceci plus de cinq cents ans après Jésus-Christ .

A ce propos, la sourate 4 verset 24  sur les femmes que l’on ne peut plus marier,précise : « et parmi les femmes, les dames (qui ont un mari), sauf si elles sont vos esclaves en toute propriété. Prescription d’Allah sur vous! » ; Un ex-professeur à l’université Al-Hazar ajoute dans son livre « Jésus et Mahomet », éditions Ourania: «En plus de ses épouses, Mahomet avait d’autres femmes  à sa disposition. Il s’agissait d’esclaves qu’il avait achetées ou acquises comme prisonnières de guerre ». Ce  comportement du prophéte Mahomet décrit dans les écrits d’origine musulmane est bien entendu incompatible avec l’enseignement de Jésus-Christ, contrairement à ce que dit Monsieur Boubakeur.C’est pourtant bien ce genre d’enseignement  qu’intègrent les imans lors de leur formation au sein de la plus prestigieuse université islamique du monde: « Al-Azhar » au Caire.

Deux versets de Saint Jean nous éclairent davantage encore (1 Jn: 2,22 ): «  Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus soit le Christ ? Le voilà l’AntiChrist ! Il nie le Père et le Fils»(1 Jn:2,22). De la même façon, 2 Jn verset 7 nous dit également: « C’est que beaucoup de séducteurs se sont répandus dans le monde, qui ne confessent pas Jésus Christ venu dans la chair. Voilà bien le Séducteur, l’AntiChrist ».

Ainsi en s’appuyant sur  Saint Jean, on peut affirmer que l’Islam,  le  Coran, les hadiths  et leur  1500 ans d’histoire parsemée de massacres et de mise en dhimmitude, ne peuvent être d’inspiration divine mais plutôt l’oeuvre de l’AntiChrist.

Il serait temps de parler vrai, la pratique d’une certaine langue de bois n’est pas de nature à faire avancer nos frères musulmans en leur cachant la Vérité. Notre mission est de proclamer le salut de tous les hommes par notre Seigneur Jésus-Christ « crucifié pour nous sous Ponce Pilate » (Credo). La doctrine Chrétienne et ses rites dans la grande Tradition Catholique et Orthodoxe se distinguent ouvertement de l’Islam, contrairement aux affirmations de Monsieur Boubakeur .

Les églises ne sont pas non plus adaptées au culte musulman, sauf à les détruire, et Monsieur Boubakeur se sert simplement du prétexte d’églises pas assez remplies pour conquérir et faire disparaitre notre espace, un espace où  ces Eglises sont le symbole et l’incarnation de notre foi, de notre être profond et de nos racines.

L’architecture des églises ne reflète pas non plus la pensée de l’Islam. Les Eglises ont une architecture tournée vers la Croix et le Chœur, Cœur de Dieu incarné dans le Saint Sacrement, une incarnation de Dieu que les musulmans refusent.

Les Eglises sont tournées vers le ciel, leurs vitraux en hauteur visent l’élévation de l’âme vers Dieu.La forme de beaucoup d’églises rappelle la Croix, Croix dénoncée dans l’islam qui n’accepte pas qu’un homme de Dieu puisse mourir en croix.

La mosquée, ne parle pas non plus de Dieu lui-même ou de sa nature, le trouvant trop éloigné des hommes, à l’instar du déisme voltairien d’ailleurs. Dans l’islam, il n’est pas possible de se rapprocher de Dieu ou d’en parler. Les musulmans préféreront discourir de la volonté de Dieu sur l’homme.

Les mosquées sont un lieu de prosternation de l’homme face à  la loi de Dieu.Le dôme de la mosquée vise principalement la soumission à la loi de Dieu.

Le minaret est aussi particulier à l’Islam.Tout en hauteur, le muezzin se place au sommet, prenant en quelque sorte la place de Dieu, afin de lancer la prière conquérante à travers toute la ville. D’ailleurs pourquoi construit-on des minarets en France, si ce n’est dans l’objectif de les utiliser ? De même qu’adviendrait-il des vitraux qui n’ont strictement rien à voir avec le Coran et la vie de Mahomet ?Sachant notamment que toute représentation humaine ou même animale est interdite par l’Islam.

S’approprier d’églises bâties du courage, de la sueur de nos ancêtres, ne disposant alors que de moyens rudimentaires, vise en fait l’appropriation de notre civilisation, comme cela c’est déjà pratiqué dans le passé au sein des terres chrétiennes conquises par l’Islam.

Par voie de conséquence également, le musulman priant dans une église ressentirait une impression  de conquête et de supériorité, notamment s’il se trouve en terre catholique et à fortiori s’il s’agit de la fille ainée de l’église.

En conclusion, les propos de Monsieur Boubakeur tendent à montrer qu’il souhaite conquérir les églises, et par là, conquérir aussi la France et l’Europe. En effet, une mosquée et ses environs deviennent terre d’Islam : là figure l’unique et réel enjeu!…

Bien sûr, il est revenu sur ses propos et a pratiqué à nouveau la « taqïya » (mensonge ou double langage autorisé par l’Islam quand le musulman n’est pas en position de supériorité pour dire le fond de sa pensée), cependant Monsieur Boubakeur a clairement dévoilé sa véritable pensée.

« Face à l’Islam, il n’y a que la chrétienté qui peut nous sauver », c’est ce que disait Charles de Foucault, c’est également le propos de Saint Vincent de Paul (selon une citation du père Argouarch .

Si nous n’avons plus les moyens d’entretenir certaines églises en raison de leur désaffection, et si les sacrements n’y sont plus pratiqués, confions les avec Espérance et foi à notre Dieu. En effet,  une église n’a de sens que si elle est vivante au moyen de quelques messes et célébrations au cours de l’année.

En ce qui concerne nos Eglises en ville ou en agglomération urbanisée c’est-à-dire celles dont parle Monsieur Boubakeur  et qu’il veut s’approprier, défendons-les, levons-nous, ce sera l’occasion d’approfondir et de raviver notre foi.  La chapelle Saint-Joseph de Clermont Ferrand a été désacralisée pour être confiée au culte musulman, disons le clairement c’est une apostasie ! Seigneur, nous te demandons pardon pour cette désertion.

Pour nous chrétiens catholiques, si quelques églises sont données aux musulmans pour des raisons politiques et électorales,  nous pouvons toutefois continuer à espérer dans la foi et dans la prière.Que Dieu convertisse ces musulmans au Vrai Dieu Trinité Amour, et ce, au moyen de ces Eglises construites par nos ancêtres dans le  labeur et l’ Amour de Dieu. Là se situe  notre Foi.

Nous croyons en la Puissance de l’Amour, ainsi qu’ en la Justice de Dieu. C’est pourquoi, si des églises passent aux mains de musulmans, nous devons garder notre confiance en Dieu et ne pas cacher pas qu’il s’agit d’une véritable apostasie livrant nos églises au diable.

S’il manque de prêtres, organisons des adorations du Saint Sacrement, récitons le rosaire pour répondre à la demande de la Très Sainte Vierge Marie dans ses nombreuses apparitions comme à Lourdes, exerçons le véritable culte à notre Dieu Trinité Amour. Là est notre Foi, notre Liberté et la Vérité.

Notre devoir est aussi de prier pour la conversion des musulmans, ce que nous ne faisons pas assez dans nos églises. Par cette très belle prière du je vous salue Marie, nous pouvons aussi demander l’intercession de la Vierge Marie vénérée par les musulmans.

Pour terminer sur la foi et l’espérance, je vous conseille vivement de regarder cette vidéo « La chrétienté, mythe ou espérance ? » avec comme invité le père Argouarch, prêtre du village de Riaumont qui s’occupe d’enfants en très grande difficulté :
https://www.youtube.com/watch?v=X3qhhS3Hkb4
http://riaumont.net/

Cuisinier Luc